- Soulac-sur-Mer, Agenda, actualité, manifestations diverses, Architecture, Médoc

Le Signal : désamianté, tagué, ensablé

Triste état des lieux, avant la démolition, qui ne pourra se faire qu’à l’issue des longues procédures d’expropriation et d’indemnisation des propriétaires, évacués en 2014.

(En savoir + sur l’immeuble le Signal – articles de presse)


Immeuble le Signal, Soulac-sur-Mer – le 14 Septembre 2021

- St Léger de Balson, Architecture, Sud-Gironde

St Léger de Balson : bleu printanier !

Je suis passée aujourd’hui à St Léger de Balson (entre le Bassin et Langon, dans le Sud-Gironde). Il pleuvait, il faisait tout juste 20°C… pas terrible pour un 3 Août !

Retour deux années en arrière avec quelques images oubliées dans un recoin du blog : du bleu printanier pour chasser le blues d’une journée d’été !!

BLOG-DSC_45891-église St Léger de St Léger de BalsonBLOG-DSC_45888-église St Léger de St Léger de BalsonBLOG-DSC_45895-monument aux morts et église St Léger de St Léger de BalsonBLOG-DSC_45896-monument aux morts et église St Léger de St Léger de BalsonBLOG-DSC_45893-monument aux morts et église St Léger de St Léger de Balson
Eglise Saint-Léger (XII ème et XVI ème, classée MH) et monument aux morts
Saint-Léger de Balson, le 11 Mars 2019

- Route des vins du Médoc, Architecture, Médoc

Saint-Symphorien, à Cussac-Fort-Médoc

Retour sur cette journée du 20 Juillet, où l’improvisation et le hasard avaient bien fait les choses en me menant au château Lamothe-Bergeron et dans quelques jolis coins de nature de Cussac-Fort-Médoc.

Mais commençons par le début : une première halte, à une boulangerie (faut bien assurer le ravitaillement !), juste à côté de l’église.

Quelques images des ornements, avec de jolis bas-reliefs et certaines fresques évoquant, comme par exemple à Saint-Romain de Soussans, la vigne. Pour une vision complète et de longues explications, voir les dossiers ci-dessous.


Dossiers inventaire du patrimoine de Nouvelle-Aquitaine :

Église paroissiale Saint-Symphorien

Cussac-Fort-Médoc


Eglise Saint-Symphorien, Cussac-Fort-Médoc – 20 Juillet 2021

- Route des vins du Médoc, Architecture, Médoc

Lamarque : ascension du dôme de Saint-Seurin

L’église Saint-Seurin de Lamarque (XIXème), surtout connue pour son dôme offrant une vue panoramique sur le Médoc, se refait une beauté, avec la restauration des peintures de la coupole, au dessus de l’autel.

Elle reste toutefois ouverte, et les bénévoles de l’association des Amis de l’église de Lamarque accueillent les visiteurs (en savoir +).

Page Facebook de l’association


Voir le dossier-inventaire de la région Nouvelle-Aquitaine :

L’église paroissiale Saint-Seurin de Lamarque


L’avis du Petit Futé sur ÉGLISE SAINT-SEURIN

Cette église fait la fierté des habitants de Lamarque. Avec son dôme de plomb, elle offre une vue panoramique sur l’estuaire, ses îles ainsi que le vignoble. Par beau temps, vous pouvez même voir le pont d’Aquitaine. L’église, construite à partir de 1838, a pourtant failli perdre son plus bel atout à la fin des années 1960. Son dôme menaçait de s’effondrer, le budget de la commune ne permettait pas alors de le restaurer. Il a fallu attendre 2005 pour que la coiffe de l’église soit rénovée et que ses fidèles puissent profiter du petit bijou que vous avez sous les yeux. Le visiteur pénètre dans le dôme par un escalier unique en son genre, tantôt droit, tantôt en colimaçon. Il rappellera peut-être aux cinéphiles celui du film « Le nom de la rose ». Le tout a un côté fantastique et poétique qui vaut le détour.


VISITE EXPRESS… pour les sportifs impatients !

Lamarque, le 15 Juillet 2021



VISITE… à ma vitesse de croisière !


En savoir + et voir autres images de l’église et son dôme :

(Depuis 2019, les visites sont en tarif libre)

_______________

Travaux de restauration des peintures de la coupole :


Quelques vitraux :


Expositions dans les chapelles :


Les premiers escaliers et les salles d’exposition du dôme :


Les derniers escaliers vers le clocher et le dôme


Au sommet du dôme !

Architecture, Médoc

De Saint-Martin à Saint-Seurin

De Saint-Martin, chapelle des pèlerins à Cadourne, à Saint-Seurin, église du centre-bourg

« La commune de St Seurin de Cadourne fut une étape importante sur les Chemins de St Jacques de Compostelle. En effet la chapelle St Martin de Cadourne, qui était l’église principale de la paroisse avant 1793, recueillait tous les pèlerins venus par l’estuaire descendant du Port de Mapon (St Estèphe) et du Port de la Maréchale. Cette petite chapelle sera abandonnée après la Révolution, et partiellement détruite ;

la paroisse décide donc d’agrandir l’église qui se trouve dans le bourg de Saint Seurin de Cadourne. La cloche, l’autel y sont donc transportés, ainsi que la statue de la Vierge Marie. »

(source : caruso33 – Saint-Seurin de Cadourne)


En savoir + (dossiers inventaires de Nouvelle Aquitaine) :

Chapelle Saint-Martin de Cadourne et église paroissiale Saint-Seurin


Eglise paroissiale Saint-Seurin (centre bourg de Saint-Seurin-de-Cadourne) – 1er Juillet 2021

Architecture, Médoc

Soussans : St Romain en cure de jouvence !

 

Eglise Saint Romain de Soussans – Architecte Gustave Alaux (1874)

~~

Soussans possède une église de style gothique ouverte au culte officiellement le 28 octobre 1875.

Les habitants de Soussans envisagèrent la construction d’une nouvelle église car « l’ancienne église » était devenue vétuste et trop petite.

La « nouvelle église » orientée Nord-Sud est située à l’emplacement de l’ancienne qui était, elle, orientée Est-Ouest selon la tradition.

Le seul rapport existant entre l’ancienne et la nouvelle église se situe au niveau des clochers qui furent pratiquement construits sur les mêmes fondations.

Les seuls vestiges de l’ancienne église que l’on a pu conserver sont une crucifixion en albâtre et une remarquable Vierge de Pitié. Celle-ci, en chêne polychrome, remonte au début du XVIème siècle. Elle a été cachée à la Révolution, puis a retrouvé sa place dans la nouvelle église en 1888.

(source : les sites touristiques de Soussans)

oOo

En savoir + :

Eglise paroissiale Saint Romain (dossier-inventaire du patrimoine d’Aquitaine)

 

oOo

L’association les Amis de l’Eglise Saint Romain de Soussans veille à la promotion et à l’entretien de ce patrimoine religieux et les travaux de restauration se poursuivent (voir ci-dessous) avec notamment les vitraux du choeur.

ooOoo

Assez lézardé au soleil, au château de Fumadelle, dans la vigne puis autour des tulipes, narcisses et jacinthes, il est temps de découvrir quelques unes des richesses de l’église Saint Romain !

 

Soussans, le 2 Mars 2021

Arès, BASSIN D'ARCACHON

Balade sur le port d’Arès

(Article mis en ligne le 14 Octobre)

Quelques images colorées et au parfum estival pour faire oublier le brusque changement de saison…

Cabanes et rivages du port d’Arès, ce 28 Septembre 2020

Architecture, Charente Maritime

Souvenirs de Royan !

J’ai un peu de mal à revenir sur le Bassin, déserté tout l’été, et à me remotiver pour le sillonner à la recherche de recoins pas encore « explorés » !

Alors, après les escapades de Juillet sur l’estuaire et l’île de Patiras, après la visite de la citadelle de Blaye en Août, et surtout le « marathon » de la semaine dernière en Charente Maritime (Marennes, Meschers et Talmont), j’ai envie de replonger dans quelques souvenirs d’il y a tout juste deux ans, à Royan

ooOoo

ROYAN, le 8 Septembre 2018

(cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux articles complets)

ooOoo

L’architecture des années 50 : « l’école de Royan »

 

ooOoo

La station balnéaire (styles Belle époque, années 50 et contemporain)

ooOoo

L’église Notre-Dame de Royan (1958) : béton « flamboyant » !

ooOoo

Le port

ooOoo

et les carrelets !

 

- Blaye, Nord-Gironde

Au coeur de la citadelle de Blaye

♦♦

La citadelle de Blaye est un complexe militaire de 38 hectares bâti entre 1685 et 1689 par l’architecte militaire François Ferry, directeur général des fortifications de Guyenne, sous la supervision de Vauban. Dominant l’estuaire de la Gironde, elle se situe dans la commune de Blaye, dans le nord du département de la Gironde, en France. Elle forme un vaste ensemble fortifié entouré de courtines, complété par quatre bastions et trois demi-lunes.

L’intérieur est conçu comme une véritable caserne s’articulant autour d’une place d’armes, d’un couvent abritant autrefois des religieux de l’ordre des Minimes, et de plusieurs casernements destinés au logement de la troupe. Plusieurs éléments des fortifications médiévales sont conservés dans le nouvel ensemble, parmi lesquels le château des Rudel (XIIe siècle), la porte de Liverneuf (XIIIe siècle) ou la tour de l’Éguillette (XVe siècle).

Conçue pour contrôler la navigation sur l’estuaire, la citadelle est complétée par le fort Pâté, sur l’île Paté, et par le fort Médoc (voir images de Fort Médoc sur ce blog), situé sur la rive opposée de la Gironde, l’ensemble est alors dénommé « verrou de l’estuaire ».

Classée monument historique le 11 mai 2009, elle est également l’un des douze sites intégrés au Réseau des sites majeurs de Vauban et est à ce titre inscrite le 7 juillet 2008 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Elle est classée depuis le 20 décembre 2010 comme étant un site majeur d’Aquitaine. (…)

(source Wikipédia- en savoir +)

ooOoo

Plan de la citadelle (office de tourisme de Blaye)

ooOoo

Site de l’office de tourisme de Blaye

Découvrir les différentes visites et animations :

  • les souterrains
  • le couvent des Minimes et la poudrière
  • le clos de l’Echauguette
  • petit train touristique, calèche, tricycles électriques, vélos
  • chasse à l’énigme
  • « escape game » dans les cachots
  • dégustations de vins

ooOoo

Au fil de la visite

 

 

De la porte Dauphine à la porte de Liverneuf (19 vues) :

Vers le château des Rudel, la tour de l’Eguillette et l’estuaire (28 vues) :

Autour du couvent des Minimes, du magasin à poudre et des canons (19 vues) :

Autour de la porte Dauphine (18 vues) :

Blaye, le 18 Août 2020

ooOoo

Autres images :

 

Médoc

Moment-phare (!) : escale à Patiras (diaporama)

BLOG-5 vues phare et refuge Patiras 1

 

Cette journée de mercredi, placée sous le signe de l’improvisation, aura eu son lot de contretemps le matin, mais se poursuivra d’une façon inespérée, par une superbe balade sur l’estuaire de la Gironde, au départ de Pauillac, avec La Compagnie des 2 Rives.

 

oOo

 

Située non loin du village de Pauillac, l’Île de Patiras constitue l’une des escales favorites des amateurs de grands espaces.

Selon les archives locales, cette île apparut au XVIIe siècle et plus précisément en 1625 sous le règne de Louis XIII. Destinée aux cultures, elle joua également le rôle de dépôt sanitaire, les bateaux des colonies y déposaient les marins malades pour une période de mise en quarantaine.

D’une surface de 350 hectares, l’Île de Patiras est essentiellement recouverte de cultures de maïs et de vignes. Aujourd’hui, elle est administrée par l’association le « Refuge de Patiras » et le Conservatoire du littoral.

Chaque année, plus de 15 000 visiteurs foulent le sol de Patiras pour visiter son phare et faire une halte gourmande au « Refuge ». Construit sous Napoléon III, en 1810, le phare de Patiras resta en fonction jusqu’en 1993. Ouvert à la visite, ce colosse de 30 mètres (et de 122 marches) offre à tous les courageux, un panorama exceptionnel sur le vignoble Médocain, les forteresses Vauban et l’estuaire de la Gironde.
Le refuge jouxtant le phare, récemment inauguré, propose une restauration soignée dans un cadre architectural qui met en valeur l’environnement dans lequel il s’insère.

(source : Bordeaux-tourisme.com)

BLOG-P1040769-phare PatirasBLOG-P1040768-phare Patiras

Ce diaporama nécessite JavaScript.

BLOG-P1040770-phare Patiras

Phare et refuge de l’île de Patiras, sur l’estuaire de la Gironde
le 29 Juillet 2020

 

ooOoo

 

Découvrir le refuge et le phare de Patiras :

Bordeaux River Cruise - le refuge de Patiras

(source : Bordeaux River Cruise)

 

ooOoo

 

Dossier-inventaire du patrimoine d’Aquitaine :
le phare de Patiras

 

ooOoo

A suivre : la croisière entre Pauillac, Blaye et les îles

Compagnie des 2 Rives sur l'estuaire de la Gironde