Jumelage de dromadaires

(5 photos sépia)

Audenge : après l’abattage de 72 platanes (l’un d’eux était contaminé par le chancre coloré), la place du jumelage s’apparente à un désert, où l’on peut croiser des caravanes de dromadaires !

.BLOG-P7200353-dromadaires église Audenge PA03BSBLOG-P7200349-dromadaires église Audenge PA03BSBLOG-P7200352-2-dromadaires PA03BS

blog-p7200355-dromadaire-pa03bs.jpgblog-p7200350-dromadaire-c3a9glise-audenge-pa03bs.jpgDromadaires de la « caravane » Roger Lanzac et église Saint-Paul
Place du jumelage, Audenge – 20 Juillet

.

ooOoo

.

La place défigurée (en savoir +) :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’église Saint-Paul et les platanes de la place du jumelage – Janvier et Février 2017

.

Circus

.

. Cirque Roger Lanzac à Audenge – 20 Juillet

.

Maison Mauresque de Pessac : « le rêve brisé », texte du Professeur Marc Saboya

 

.

La villa Bengali
(page Facebook du collectif de défense)

.

La villa Bengali à Pessac, un rêve brisé

 

Pendant des mois, des femmes et des hommes se sont groupés, mobilisés pour sauver un monument. Ce monument a été détruit, à l’abri des regards, au lever du jour en commençant par la loggia mauresque qui ornait sa façade. Il était temps : le mouvement qui demandait la protection de la villa prenait trop d’ampleur. En commençant par la loggia les démolisseurs savaient ce qu’ils faisaient. Cette construction, par sa composition cohérente, par le rythme de ses colonnes et de ses arcs, par ses couleurs créait une unité, plaquait un discours, faisait naître une image et c’est sur cette image, reprise par la presse, que s’appuyait le collectif des défenseurs du patrimoine qui en faisait l’image de sa lutte, son symbole, le socle de ses propositions de sauvegarde dépassant largement le cadre de ce simple édicule. Cette destruction sape tout le travail de reconstruction et affiche la violence du pouvoir qui la décrète.

La loggia et la villa sont désormais à terre. Il ne reste, pour nous et ceux qui nous suivront, que quelques photographies qui vont rejoindre dans un carton d’archive la villa mauresque de l’Herbe, le buffet chinois de la gare d’Arcachon, le casino mauresque de son jardin public et les images du musée des frères Bonie dont les collections sont aujourd’hui dispersées. Certes, cela suffit peut-être pour écrire l’histoire mais en conservant ce témoignage on avait une occasion de continuer à faire vivre cette histoire et même de vivre en son sein. Nexity a raté cette chance qui lui était offerte : être à la fois promoteur immobilier et protecteur d’un patrimoine vivant.

La loggia mauresque de la villa pessacaise témoignait en effet du goût de l’Europe pour l’Orient dans la seconde moitié du XIXe siècle. Cette ouverture vers d’autres frontières va au-delà de la politique de colonisation pour caresser le rêve de l’unité d’une culture méditerranéenne réunissant, par une communion de formes, Athènes, Cordoue, Constantinople, Alger, Sienne, Marseille et Le Caire. La loggia de la villa de Pessac se plaçait très modestement dans cet oecuménisme. Installée sur une véranda elle offrait une terrasse protégée qui avançait la vue et l’espace de vie vers un beau parc. Les colonnes où alternaient brique et pierre cadraient des points de vue. Mais la grande originalité de cette architecture était ici dans le dessin des arcs : le traditionnel arc outrepassé qui définit en général le caractère mauresque était remplacé par un couvrement en forme de large accolade se resserrant à sa base et traduisant une inspiration plus rare proche de l’art moghol, ce qui expliquerait l’autre nom, indien celui-ci, de la villa, la villa Bengali.

On pourrait voir dans cette interprétation un élargissement du pillage des formes vers le sous-continent indien en même temps qu’une impossibilité du monde occidental de renouveler en puisant dans son propre fonds des rhétoriques usées. Mais à ce seul titre la villa Bengali était déjà un témoignage précieux. La loggia était donc le miroir de toute une histoire, celle de la circulation des formes qui a toujours enrichi l’histoire de l’art comme celle de l’expression des idéologies qui ont dicté ces transferts. Ces témoignages qui reconstruisent un Orient imaginaire sont de nos jours de plus en plus rares et la modestie de cette installation avec son écran de colonnes polychromes et ses arcs délicats ne pouvait justifier sa destruction : « Une simple cuillère à café ne reflète-elle pas le soleil ?» écrivait en 1948 Siegfried Giedion, le grand historien du Mouvement moderne. Le rêve est brisé mais le refoulé de ce reflet éteint fera un jour son retour !

Marc Saboya
Professeur d’ Histoire de l’art
Université Michel de Montaigne

.

ooOoo

.

En savoir + sur la villa Bengali :

« Sauver la villa Bengali (1854) à Pessac »
 « C’est fini pour la villa mauresque de Pessac »

.

Comme des lions en cage…

.

blog-p7200402-comme-des-lions-en-cage.jpg

.

Beau comme un camion (de cirque) !

(8 photos)

blog-p7200383-camion-cirque.jpg blog-p7200385-camion-cirque.jpg blog-p7200378-camion-kenworth-cirque.jpg blog-p7200381-camion-cirque.jpg blog-p7200380-noeud-cable-camion-cirque.jpg blog-p7200387-camion-cirque.jpg blog-p7200388-camion-cirque.jpg blog-p7200364-camion-volvo-cirque.jpg Cirque Roger Lanzac, à Audenge – ce 20 Juillet

(Autre représentation ce vendredi 21 Juillet à 18h00)

.

L’estran a perdu ses couleurs…

.

3 photos N&B pour compléter la série précédente et vous inviter à suivre le lien que j’y ai rajouté : le reportage-photo de CDROM, sur la visite de l’estran de la Hume, en Avril dernier.

blog-p7170258-passerelle-et-tonne-de-chasse-estran-nb2.jpg blog-p7170263-64-passerelle-estran-nb.jpg blog-p7170270-2-passerelle-et-tonne-de-chasse-estran-maree-montante-nb.jpgEstran de Gujan-Mestras – 17 Juillet

.

Estran, fleurs iodées et objets perdus !

(11 photos)

Espace vital préservé, loin des effluves d’ambre solaire et des plages surpeuplées !

😀

blog-p7170257-sentier-vers-tonne-de-chasse-estran.jpg blog-p7170270-2-passerelle-et-tonne-de-chasse-estran-maree-montante.jpg blog-p7170262-estran-maree-montante.jpg blog-p7170259-passerelle-estran.jpg blog-p7170288-1-plate-ostreicole-estran-fleuri.jpg blog-p7170290-plate-ostreicole-estran-fleuri.jpg blog-p7170308-estran-fleuri-et-plate-ostreicole.jpg blog-p7170292-1-estran-fleuri.jpg blog-p7170295-gant-et-estran-fleuri.jpg blog-p7170279-chapeau-estran-fleuri.jpgblog-p7170280-chapeau-estran-fleuri.jpg Estran de Gujan-Mestras à marée montante – 17 Juillet

..

ooOoo

.

Hasard du calendrier, je découvre qu’il y a aujourd’hui-même
une visite guidée de l’estran de Gujan-Mestras :
Trésors de l’estran à marée basse

Trésors de l'estran à marée basse - 19 Juillet 2017

.
ooOoo

.

Voir le reportage de CDROM  –  Avril 2017 :
« Visite de l’estran de la Hume » (Gujan-Mestras)
Identification de la faune et la flore locales
et vérification du bon gabarit des espèces ramassées pour la consommation

http://mouillagescdrom.wifeo.com/visite-de-l-estran-de-la-hume-33470-bassin-d-arcachon.php http://mouillagescdrom.wifeo.com/visite-de-l-estran-de-la-hume-33470-bassin-d-arcachon.php

..