Chapelet à la fontaine

 

blog-p7192890-chapelet-fontaine.jpg blog-p7192900-chapelet-fontaine.jpg

Fontaine St Jean– Le Teich, le 19 Juillet 2018

 

Couleurs sous toute la ligne !

 

BLOG-P7192875-2-pont chemin de fer

BLOG-P7192877-pont chemin de ferSous un pont ferroviaire – 19 Juillet 2018

 

Palmipèdes… sans masques ni tubas !

 

S’il arrive aux bipèdes de chausser des palmes, ne fréquentant plus les fonds marins, et moins que jamais les plages surpeuplées, c’est d’une rencontre avec quelques palmipèdes authentiques, à plumes et non à poil(s), qu’il sera question ici !

(Fond de tiroir, par dépit, en attendant de reprendre balades et appareil-photo…)  

BLOG-P5011591-canards bord étangBLOG-P5011619-canards bord étangBLOG-P5011616-canards bord étang BLOG-P5011610- colverts étang

BLOG-P5011590-colverts étangBLOG-P5011601-colverts étang

Colverts en bordure d’un étang, au Teich – 1er Mai 2018

 

Les nymphéas de Palm’-Beach !

(9 photos)

Palm’ Beach : c’est le nom qu’on pourrait donner à cet étang ! Les canards y ont pris leurs quartiers d’été et font par moments tout un festival (de canes !), en espérant sans doute décrocher la palme d’or !

 

BLOG-DSC_44222-feuilles nymphéa étang le TeichBLOG-DSC_44221-feuilles nymphéa étang le TeichBLOG-DSC_44206-nymphéa étang le TeichBLOG-DSC_44229-canard étang le TeichBLOG-DSC_44235-canard et nymphéas étang le TeichBLOG-DSC_44200-nymphéa étang le TeichBLOG-DSC_44202-2-Maya et nymphéa étang le TeichBLOG-DSC_44201-Maya et nymphéa étang le Teich

BLOG-DSC_44214-2-nymphéas étang le TeichCanards et nymphéas, étang du Teich – 12 Juillet

 

Oh la belle rouge !!

 

BLOG-P7112689-libellule rouge étang le TeichBLOG-P7112691-libellule rouge étang le TeichLibellule, étang du Teich – le 11 Juillet 2018

 

ooOoo

 

libellule-rouge-prenom-marion-mug-blanc spreadshirt fr

 

La libellule rouge de « Google Images » m’a conduite vers une certaine Marion qui n’a pas pu me fournir tout le pedigree de sa famille !  😉
Celle de l’étang du Teich semble être une libellule écarlate (Crocothemis erythraea) mâle. Un petit doute à cause de la couleur des pattes. Décidément, l’identification n’est pas… ma tasse de thé !!
(source image : spreadshirt.fr )

 

Ça balance pas mal dans les roseaux…

 

… tout est flou flou flou !
BLOG-DSC_44146-étang le TeichBLOG-DSC_44151-étang le TeichBLOG-DSC_44153-étang le TeichBLOG-DSC_44165-étang le Teich

Etang du Teich – le 11 Juillet

 

ooOoo

 

Un peu de poésie et d’irrationnel pour cette série où, on l’aura bien vu, maîtrise de la technique photo et passion des sciences naturelles sont les grandes oubliées !

Pour les roseaux, je vous renvoie à La Fontaine, et pour la libellule au pied du totem !!

« L’animal totem de la libellule symbolise la sagesse de la transformation et de la capacité d’adaptation. La libellule est associée à la symbolique du changement et de la lumière. Lorsque cet animal se manifeste dans votre vie, il peut vous rappeler d’apporter un peu plus de légèreté et de joie dans votre vie. »
(source « animal-totem – en savoir + !)

😉

Symbolique sous divers horizons :

« Dans la mythologie germanique, les libellules sont associées à la déesse Freia, déesse de l’amour dont elles sont les messagères. Au temps de la christianisation, elles sont diabolisées par les missionnaires qui luttent contre le paganisme, d’où l’appellation anglophone de dragonfly (dragon ailé ou dragon volant) ou leurs surnoms de « flèches du diable », « aiguilles de Satan », « crève-œil », « tire-zeux », « tire-sang », « pique-serpent » en raison de leur forme et de la croyance erronée qu’elles étaient pourvues d’un dard.

En France dans diverses régions, elle était également un sujet de crainte, comme en attestent plusieurs de ses noms : nadoz-aer en breton (« aiguille de l’air » mais cette locution s’entendait plus souvent comme nadoz an near, « aiguille de serpent »), mouron (« salamandre » en normand), martaî-diale en wallon (« marteau du diable »), « papillon d’amour » en Savoie (où un dicton veut que quand on rapporte une libellule à la maison, si elle meurt avant l’arrivée, c’est un mauvais présage d’amour).

Au Japon, des le moyen âge, la libelulle se fit une place de choix dans l’univers des Samouraïs. En effet, une des caractéristiques de vol de cet anisoptere est de ne pouvoir qu’avancer : Impossible de reculer ! Elle a donc pris sa place parmi les êtres valeureux qui « ne reculent jamais ». Elle apparait depuis sur les Tsuba (garde de katana) et de nombreuses pièces composant le Katana (sabre japonais) et les armures médiévales. Elle a même donné son nom à des positions de combat « KAMAE » (posture de garde Tombo No Kamae, de Ryushin Shochi Ryu), de même qu’elle est devenue le symbole de certaines écoles en figurant sur leur emblème, sur la facade du Dojo, sur leur parchemin. La promonciation de son appellation nippone est « TOMBO ». »

(source Wikipédia)

Pieds dans l’eau, tête au soleil… les nymphéas

 

Je redécouvre l’étang le plus proche de chez moi, auquel on a refait une beauté, pour le plus grand plaisir des promeneurs, pêcheurs… et canards (clin d’œil à Alex !).
Il faisait encore frais ce matin, et les nymphéas attendaient que le soleil pointe au dessus des arbres pour déployer leurs pétales. J’ai ainsi pris conscience de la patience dont j’étais finalement capable, un appareil-photo en mains, et me suis même vue le troquer parfois contre une canne à pêche !!

 

BLOG-DSC_44084-nymphéa étang le TeichBLOG-DSC_44113-2-nymphéas et reflets étang le Teich

BLOG-DSC_44079-nymphéas étang le Teich

Etang du Teich, ce mercredi matin