- Soulac-sur-Mer, Médoc

Soulac : dunes, baïnes, phares et Signal

Quelques images oubliées de Soulac, non loin de l’immeuble le Signal

Soulac-sur-Mer – le 14 Septembre 2021

Médoc

Moulin de Vensac, en coup de vent !

Ce moulin de la fin du XVIIIème siècle, a été déplacé sur le site actuel en 1858. Il cesse son activité en 1939 et reprend vie en 1982, avec ses équipements d‘origine : courroie à godets, engrenages, vis sans fin, blute, moteur auxiliaire, rouet, meules. Monsieur Piquemal, authentique meunier, manœuvre le moulin de ses ancêtres, pour le bonheur de tous.

(source : Gironde-tourisme)


En 2017, le moulin à vent de Vensac a retrouvé ses ailes :

Reportage, blog Trésors et pépites de FR3-régions

Article de la FDMF (Fédération des Moulins de France)


Une courte halte improvisée autour du moulin, au retour de Soulac

(pour la visite, je vous renvoie aux différents liens ci-dessus et au site officiel du moulin)

Moulin à vent de Vensac (1858) – le 14 Septembre 2021


Site du moulin de Vensac :

- Soulac-sur-Mer, Agenda, actualité, manifestations diverses, Architecture, Médoc

Le Signal : désamianté, tagué, ensablé

Triste état des lieux, avant la démolition, qui ne pourra se faire qu’à l’issue des longues procédures d’expropriation et d’indemnisation des propriétaires, évacués en 2014.

(En savoir + sur l’immeuble le Signal – articles de presse)


Immeuble le Signal, Soulac-sur-Mer – le 14 Septembre 2021

- Soulac-sur-Mer, Médoc

… Save my beach…

Reflets d’une triste réalité :

le recul du trait de côte (photos du CNRS à Soulac, Lacanau, Biscarrosse)


avec un cri du coeur : « Save my beach » !

Plage de l’Amélie, Soulac-sur-mer – le 14 Septembre 2021


L’érosion sur la côte d’Argent :


A SUIVRE :

la plage et la station de l’Amélie, puis l’immeuble le Signal depuis son désamiantage

- Soulac-sur-Mer, Médoc

Quand c’est flou c’est qu’il y a un loup !!

Soulac, le 14 Septembre

A suivre : Save my beach

- Soulac-sur-Mer, Médoc

M le chat en pince pour le homard (et Cordouan) !

Un premier aperçu de l’univers de M le chat, par l’artiste plasticien Yann Muller

Bunker, phare de Cordouan et immeuble le Signal – Soulac, ce 14 Septembre 2021

- Route des vins du Médoc, Médoc

Pêle-mêle, de Beychevelle vers Saint-Julien… et retour !

Lors de mes deux précédents passages à Beychevelle, la route menant au port était fermée à la circulation. En l’empruntant ce jour là, j’ai constaté de nombreuses plantations d’arbres après le château, et en arrivant au port, de nouveaux aménagements à l’aire de pique-nique.

Une boucle de randonnée (voir description complète) permet de découvrir les ports de Beychevelle et de Saint-Julien, leurs carrelets (dont l’un ouvert au public) , le château Beychevelle (où je m’étais longuement promenée un printemps) et Ducru Beaucaillou (aperçu l’été dernier depuis l’estuaire, lors de la croisière des deux rives)

A la recherche de coins ombragés, je resterai en bordure d’estuaire, en renonçant à « la tournée » des châteaux et en rebroussant même chemin peu avant Saint-Julien : pas le courage de contourner des champs de maïs en plein soleil !

Depuis ces bords d’estuaire, on peut tout de même voir la façade de Ducru Beaucaillou, ainsi qu’une croix érigée à la mémoire d’Edouard Johnston (1868-1890), fils de Nathaniel Johnston, négociant bordelais, inventeur de la « bouillie bordelaise et dont la famille a été propriétaire du château de 1866 à 1928.

On aperçoit enfin le phare sur l’île de Patiras, et, derrière l’île nouvelle, non loin de Blaye (rive droite de l’estuaire), l’église Saint-Pierre de Cars, au clocher assez particulier.

Voilà, vous savez tout… ou presque ! Une balade très agréable, à (re)faire en famille, dès le matin, en prévoyant une pause pique-nique ; certaines tables au bord de l’eau sont particulièrement accueillantes !


Je vous avais prévenus, je vais vous faire marcher

(Album souvenir !)

Saint-Julien Beychevelle, le 10 Août 2021


Le 19 Août, aura lieu la 3ème édition de la nuit des carrelets, port de Saint-Julien

Programme en pages 11, 12, 13 de « Lo Vedilhon »

Médoc, Nature, faune et flore

Je vous fais marcher !

On reste pour l’instant concentré sur le chemin, sans même un regard vers l’estuaire, les carrelets (dont un ouvert au public… un avant-goût de nuit des carrelets ?), les champs voisins, le troupeau de vaches et le veau fugueur (!), le château Ducru Beaucaillou, les mûres et les papillons…

Une balade vraiment sympa et pas mal de mots échangés avec plusieurs promeneurs.

A SUIVRE… si vous le voulez bien !!

😉

Sentier, entre les ports de Beychevelle et Saint-Julien – le 10 Août 2021

Architecture, Sud-Gironde

Roquetaillade, un jour de pluie… (galeries)

Roquetaillade, à Mazères (33) – Le 3 Août 2021

1er classement Monument historique en 1840
Logo monument historique Classé MH (1976, châteaux vieux et neuf)
Logo monument historique Inscrit MH (2002, domaine)


Le site de Roquetaillade a été occupé par l’homme depuis la Préhistoire. De nombreux silex taillés trouvés sur place témoignent de cette présence humaine. Ils sont aujourd’hui visibles dans la salle d’accueil du château.

Il faut imaginer que la présence de grottes naturelles et d’un piton rocheux sur lequel on pouvait se protéger était favorable à une « installation » humaine. L’origine du nom Roquetaillade provient certainement des aménagements « taillés dans la roche » que l’on trouve dans les grottes.

Aujourd’hui Roquetaillade est constitué de deux châteaux forts se trouvant dans la même enceinte :

Le Vieux château dont les premières constructions datent d’avant le XIIe siècle. Il est aussi appelé château de « La Motte ».

Le château « Neuf » date du début du XIVe siècle. Il est construit par Gaillard de La Motte, neveu du Pape Clément V. Il est aménagé par Viollet-le-Duc au XIXe siècle, qui y entreprend d’importants travaux de décoration et de création de mobilier.

Gravures de Léo Drouyn (1845 et avant restauration par Viollet-le-Duc)

Pour sa sauvegarde Roquetaillade est ouvert en public en 1956.

Le parc classé de Roquetaillade comprend les vestiges de l’enceinte médiévale avec la barbacane, le ruisseau du Pesquey et ses berges, le chalet XIXe et le pigeonnier du Crampet, qui fait partie de l’écomusée de la Bazadaise.

Le château de Roquetaillade est dans la même famille depuis plus de 900 ans.

(…)

(source Wikipédia – en savoir +)


SITE OFFICIEL avec vidéo


Histoire et vues intérieures


Travaux de restauration

Peinture des plafonds de la salle synodale pour achever le travail de Viollet-le-Duc


« En un mot, Roquetaillade est une merveille que tous ceux qui aiment le beau devraient visiter. » 

Léo Drouyn


De Roquetaillade, que j’avais visité jeune ado, j’avais surtout gardé le souvenir des décors hauts en couleur de Viollet-le-Duc.

Décors qu’il ne sera pas permis de photographier mais qu’on peut retrouver sur le site officiel du château (voir ci-dessus), et bon nombres de pages sur la toile (notamment sur l‘Inventaire du Patrimoine de Nouvelle-Aquitaine).

Je ne les avais pas franchement appréciés à l’époque, mais l’âge aidant et après plusieurs jours de grisaille, mon regard était nettement plus admiratif !!

🙂


Visite sous une pluie fine… (galeries, en gris et vert !)

Entrée du domaine : le château neuf et la chapelle Saint-Michel


Aux portes (et fenêtres !) du château neuf, avant et après la visite, et vue sur la chapelle


Autour du château vieux et des écuries


L’esplanade sud et les abords


La chapelle et la façade est du château neuf

Promenade à refaire par une belle journée d’automne ou de printemps !!

😉

Architecture, Sud-Gironde

Château-fort de Roquetaillade vu du ciel

Des angles de prises de vues, des couleurs et une musique que je ne pourrai pas vous proposer dans le prochain billet ! A bientôt pour la visite…

Roquetaillade vu du ciel

Film d’ « Alex Krycek », musique de Thomas Bergersen (Gift of life)

Constitué du Château Vieux – XIIe/XIVe s – et du Château neuf – XIVe s – , le site de Roquetaillade présente un coté fascinant. Vu du ciel laissez- vous séduire par la beauté des vieilles pierres


Site officiel :

CHÂTEAU FORT de ROQUETAILLADE​ 

Le joyau médiéval de Bordeaux