BASSIN D'ARCACHON, Gujan-Mestras, Ostréiculture

Pied par dessus tête… avant la dégustation !

Avant de retourner dans le Médoc, à Soulac et Vensac, on continue à flâner un peu sur le Bassin !

C’était hier, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, sur la terrasse d’une cabane de Larros.

Rappel du protocole sanitaire… et charte de bonne conduite pour les ostréiculteurs dont les huîtres doivent être les uniques stars ! (en savoir + sur l’arrêté préfectoral du 3 Septembre 2020 règlementant les dégustations d’huîtres sur le Bassin d’Arcachon).

Port de Larros, le 19 Septembre 2021

Agenda, actualité, manifestations diverses, BASSIN D'ARCACHON, Gujan-Mestras, Portraits et moments de vie

Protégé : Cabane 244 : Bellissim’eau !!

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

BASSIN D'ARCACHON, Gujan-Mestras

Sortir de ses gonds…

Non non, pas de mouvement d’humeur de ma part en ce dernier bel après-midi d’Août ! Seulement une porte de cabane un peu capricieuse qui peine à se refermer…

Sur un port de Gujan-Mestras, ce 31 Août 2021

BASSIN D'ARCACHON, Biganos

Site naturel (parfois inaccessible !) et port des Tuiles

L’Eyre, le port des Tuiles… et une passerelle du sentier sud


Pour découvrir le site naturel protégé, en amont du port des Tuiles, on reviendra quelques années en arrière (et pour cause…), avec des images automnales. Les baccharis étaient en pleine floraison et les roseaux se contentaient de faire une haie d’honneur aux promeneurs !

(clic pour agrandir carte)En savoir + (site du Conservatoire du littoral)


Site naturel protégé du port des Tuiles, le 17 Octobre 2017


Biganos, le 18 Août 2021 – J’aurais donc aimé suivre de nouveau cette petite boucle paisible. Sauf que cette fois-ci, son accès, à travers les roseaux, était un peu folklorique, sans coupe-coupe ! Pas mieux ensuite avec, sur le sentier, quelques branchages glissants et ornières. Et pour finir, un petit bras de l’Eyre, à sec à ce moment là, mais trop escarpé et vaseux pour être franchi sans risque de vol-plané, me contraindra à un demi-tour toute !!…


Après le repli stratégique la capitulation, retour près du long fleuve tranquille qu’est l’Eyre, face à l’île de Malprat…


… puis sur les quais où quelques promeneurs, avec leurs chiens, leurs vélos ou leurs tandems, s’accordent une pause dans la douceur de cette fin d’après-midi. On y retrouve les herbes folles où se cache Marysol !


… et pour finir, les cabanes dans la végétation. J’y croiserai une vieille connaissance ayant complètement perdu la tête mais au regard encore espiègle, ainsi qu’un nouveau-venu à l’oeil malicieux !

Voilà, c’était une des rares balades de cet été autour du Bassin ! Trop de monde encore pour oser s’aventurer vers les plages… Pause !!

Merci de votre visite et à bientôt !

BASSIN D'ARCACHON, Gujan-Mestras

De retour sur un port (et sur le blog !)

Bref passage après quelques jours de pause. Reconnexion progressive sur blogosphère et boîte mail ! A bientôt !

Port de Meyran, ce 26 Juin 2021

Agenda, actualité, manifestations diverses, BASSIN D'ARCACHON, Gujan-Mestras

Pinamar expose à la cabane 244

« Dia de muertos en musica », « les danseuses » et « Expo » de PINAMAR, cabane 244

_________________________________

Ce samedi, PINAMAR (Georges Kohnen), jeune artiste peintre désireux de se consacrer à plein temps à sa passion, exposait à la cabane 244, sur le port de Larros.

Puisant son inspiration dans ses séjours en Amérique latine, son histoire personnelle, l’actualité, il nous offre des oeuvres colorées, originales, avec des jeux de superpositions (aux interprétations multiples !), sur des thèmes très divers et donc une large palette d’émotions.

Je vous invite à faire sa connaissance et découvrir son univers, via son site…

https://www.pinamar.fr/

… et sa page Instagram

https://www.instagram.com/couleurpinamar/

ooOoo

Un aperçu de l’exposition :

Au port de Larros, ce 12 Juin 2021

Médoc, Ostréiculture

Talais, de mémoire d’ostréiculteurs…

Un peu d’histoire, pour commencer. Venant du Bassin d’Arcachon, il était grandement temps de consacrer un chapitre à l’ostréiculture sur l’estuaire, dans le Bas-Médoc

La pêche de l´huître plate est attestée dans l’estuaire dés l´Antiquité, puis au Moyen Âge, mais semble disparaître au 16e siècle. L’abbé Baurein y consacre un passage dans son ouvrage vers 1784-1786.

Des décrets sont mis en œuvre en 1852 et 1853 pour la pêche à pied et à la drague.

Ce n´est vraiment que dans la seconde moitié du 19e siècle que l´ostréiculture prend de l´ampleur avec l´arrivée de l´huître portugaise : en 1868, lors d´une tempête, le navire « Le Morlaisien », en provenance du Tage, transportant des cargaisons d´huîtres portugaises, aurait rejeté une partie des huîtres avariée au niveau du lieu-dit « La Fosse », situé entre Talais et Saint-Vivien-de-Médoc. Des gisements ont ainsi commencé à apparaître progressivement sur la rive gauche. A partir de 1875, les crassats (gisements naturels d’huîtres) ont été organisés en parcs et concessions, du chenal de Goulée jusqu´à Soulac. A Talais, quatre parcs à huîtres sont établis en 1881 sur le crassat du Cheysin, puis agrandis en 1883. Cette même année, la production atteint son apogée avec 62 millions d´huîtres pour l’ensemble des communes du Bas-Médoc. Un extrait des registres de délibérations de la commune de Talais de l´année 1922 (voir en annexe) montre l´ampleur du phénomène ; des cartes postales montrent notamment l´effervescence qui règne alors dans les petits ports du Bas-Médoc. L´activité ostréicole diminue progressivement à partir des années 1970, à la suite de virus et à la pollution cadmium des eaux estuariennes (en provenance d´anciennes mines de l´Aveyron). Le projet de développement de l´avant-port du Verdon et l´envasement de l´estran contribuent également à la disparition de l’ostréiculture ; les parcs sont expropriés afin de permettre la réalisation des bassins portuaires. A Talais, l´activité ostréicole a été relancée avec succès dans les années 2010. (…)

en savoir + : dossier inventaire Aquitaine – exploitation ostréicole

oOo

Le port de Talais

Carte postale de Talais (collection particulière), 2ème moitié du 20e siècle

(…) le port est établi en 1858 sur le chenal de Talais au niveau dela Passe Castillonnaise. L’activité du port est essentiellement tournée vers la pêche de l’huître qui débute autour de 1880.Des travaux sont effectués en 1890. Le port est détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. La commune procède alorsà un réaménagement total du lieu en reconstruisant notamment les cabanes. Toutefois, le port de Talais est abandonnéprogressivement à partir de 1950, condamné par l’arrêt définitif de l’activité ostréicole dans les années 1970. L’élevage ostréicole dans le port connait une renaissance dans les années 2010. (…)

en savoir + : dossier inventaire Aquitaine complet sur le port de Talais

ooOoo

On passe maintenant en mode « tourisme » (voir le dépliant sur Talais) , avec des images-souvenirs d’une vraie journée de vacances !

Port de Talais, le 27 Mai 2021

Arès, BASSIN D'ARCACHON

Port d’Arès, fin Mars, 28 °C

En ce 1er Mai, j’arrive un peu tard pour le traditionnel brin de muguet. Je vous propose plutôt une balade quasi estivale. Souvenez vous, c’était fin Mars !

Port d’Arès, Le 30 Mars 2021

BASSIN D'ARCACHON, Biganos

Flânerie port des Tuiles (N&B)

Couleurs locales malgré tout !

Port des Tuiles – 8 Avril 2021

BASSIN D'ARCACHON, Biganos

Port d’attache et couleurs locales

Retour, par la force des choses, à mon aire de jeu habituelle !…

Port des Tuiles, Biganos – le 8 Avril 2021