Notre-Dame de Royan (1958) : béton flamboyant !

 

« En entrant dans cette cathédrale de béton, fais silence.
Ici, tout est rigueur, élan, rudesse, austère beauté.
La pénombre chante l’insaisissable, le divin, variable et constant comme la mer. »

André MALRAUX, ministre des Affaires Culturelles (1958-1969)

 

BLOG-P9083595-église ND de Royan

 

4000 églises ont été endommagées durant la deuxième guerre mondiale et 2500 ont été reconstruites,  dans un foisonnement de formes originales, facilité par les nouvelles techniques de construction et les progrès de l’industrialisation du bâtiment.

A Royan, après les bombardements du 5 janvier 1945 qui détruisirent l’ancien sanctuaire néo-gothique qui datait de 1874 , il fut décidé de construire un édifice de plus grande taille, inspiré par l’esthétique des grandes cathédrales gothiques.

Notre-Dame de Royan a été édifiée en trois ans (1955-1958) par les architectes Guillaume Gillet (1912-1987) et Marc Hébrard, en collaboration avec les ingénieurs Bernard Laffaille, René Sarger et Ou Tseng. Elle est considérée comme un chef-d’œuvre de l’architecture moderne et a été classée Monument Historique en 1988


Un miracle de technique

  • une capacité de 2 000 fidèles
  • 24 piliers en V de 10 à 12 cm d’épaisseur
  • une nef de 35 m de haut
  • un clocher à 56 m
  • un orgue de 47 jeux et 3  600 tuyaux


Un chef-d’œuvre en péril

Le clocher et son beffroi ont été restaurés de 1994 à 1996. La réparation des vitraux a été terminée en 1999.

Mis en œuvre rapidement dans un souci d’économie, le béton s’est trop vite dégradé. Le bâtiment, qui n’a jamais été terminé, a souffert de l’air maritime, salé, et d’importants travaux restent à réaliser pour assurer sa survie.

L’association pour la défense de l’église de Royan (Ader) a été créée en 2008 pour sensibiliser l’opinion et organiser la sauvegarde de l’édifice. (voir informations sur les travaux en cours)

L’orgue (classé MH en 2006), plus détérioré qu’il n’y paraissait, a vu s’interrompre sa restauration, faute de crédits suffisants. Un appel aux dons est lancé (en savoir +).

(Sources : Wikipédia et Association pour la défense de l’église de Royan (Ader)

 

ooOoo

 

Le très beau reportage de l’Ader (49 mn)


 

ooOoo

 

Quelques pas sous l’immense nef et la partie basse, avec un coup de cœur pour les vitraux

La plupart d’entre eux, aux motifs abstraits ou géométriques, ont été dessinés par Guillaume Gillet et réalisés par le maître-verrier Henri Martin-Granel. Ceux du chemin de croix, dans la partie basse, ont une conception « 3D » d’une grande originalité. Les plus récents, conçus et réalisés par Martin-Granel et son fils en 1995 représentent des scènes de la vie de Jésus dans l’esprit d’une bande-dessinée.
Le vitrail du chœur (1958), financé par souscription, est quant à lui l’œuvre de Claude Idoux, choisi par les autorités religieuses et municipales, sans intervention de Gillet.

 
BLOG-P9083603-église ND de RoyanBLOG-P9083588-église ND de RoyanBLOG-P9083605-église ND de Royan

Ce diaporama nécessite JavaScript.

BLOG-P9083580-église ND de Royan BLOG-P9083574-église ND de Royan
BLOG-P9083585-église ND de RoyanBLOG-P9083584-église ND de Royan

BLOG-P9083595-église ND de Royan

Notre-Dame de Royan – le 8 Septembre 2018

 

L’église abbatiale Saint-Pierre de Vertheuil

.

 L’abbaye Saint-Pierre de Vertheuil, est classée monument historique depuis 1840

L’église et le logis abbatial forment un ensemble du plus haut intérêt.
L’abbaye fondée certainement avant le XIIe siècle, fut construite sur l’emplacement d’une villa gallo-romaine.
Elle a été occupée un temps par des Bénédictins puis par l’Ordre des Chanoines Réguliers de Saint Augustin, Congrégation de la Chancelade. Plusieurs fois dévastée (guerres de Cent Ans et de religion) reconstruite au XVIIIe siècle, partiellement démolie dans le milieu du XXe siècle, elle devient ensuite propriété de la commune

De l’antique abbaye, restent des vestiges d’arcades, des caves voûtées, les soubassements de certains murs actuels, un four à pain et le mur de l’ancien cuvier. Son style typique XVIIIe siècle est d’une élégance simple et classique. On peut y remarquer la belle ordonnance des façades, le perron descendant dans le parc dessiné à l’anglaise, les rampes des escaliers et les boiseries intérieures.

L’abbatiale Saint-Pierre dépendait de l’abbaye attenante. Sa construction remonte au XIeXIIe siècle, puis remaniée au XIVe, XVIe siècle et XIXe siècle. L’église est un bel exemple d’art roman d’inspiration saintongeaise.

Intérieur : vaste nef avec deux collatéraux, déambulatoire voûté en berceau sur lequel s’ouvrent trois chapelles, celle du centre carrée, les autres en cul de four. Elles furent toutes trois exhaussées et fortifiées au XVIe siècle durant les guerres de Religion.
Dans la nef, sculptures des chapiteaux des premières travées reliées par des arcs en plein cintre, stalles aux accoudoirs sculptés du XVe siècle de même qu’un lutrin en bois. Près de la porte sud, fonts baptismaux pédiculés en pierre du XVe siècle.

Extérieur : très remanié. Dans le mur sud, très beau porche roman d’inspiration saintongeaise, remanié au XVIIe siècle par placage d’un second porche de style classique. On voit sur les voussures des cavaliers chevauchant des ronceaux, des personnages se tenant par la barbe, d’autres semblables à des laboureurs.
Le clocher sud est carré (XVIe siècle). Il abrite un escalier donnant accès au chevet surélevé et fortifié. Le clocher nord est du XIIe siècle, à deux étages : le premier carré, orné de colonnes engagées, reposant sur des culs de lampe : le deuxième octogonal avec fenêtres cintrées

(source Wikipédia – en savoir +)

.

ooOoo

.

Dernière étape de cette escapade dans le Médoc, sur le chemin du retour. Improvisation complète comme à mon habitude, avec tout ce ça comporte de charme comme d’inconvénients !

Le temps a manqué pour tout visiter et découvrir les vestiges de l’ancienne abbaye. Je vous renvoie pour cela aux liens ci-dessus, ainsi qu’aux sites de la mairie de Vertheuil (découverte du patrimoine architectural : abbaye, abbatiale, forteressse) et de l’association Les Amis de l’Abbaye de Vertheuil.. Vous y serez ainsi  informés des diverses manifestations et des ouvrages disponibles.

Association "Les Amis de l'abbaye de Vertheuil"

.

ooOoo

.

Quelques images de l’église abbatiale, au cœur du village :

BLOG-DSC_44037-Vertheuilblog-dsc_44039-40-vertheuil.jpgBLOG-DSC_44042-43-église St Pierre de VertheuilBLOG-DSC_44072-St Pierre de VertheuilBLOG-DSC_44044-46-église St Pierre de VertheuilBLOG-DSC_44067-église St Pierre de Vertheuil BLOG-DSC_44069-église St Pierre de VertheuilBLOG-DSC_44049-église St Pierre de VertheuilBLOG-DSC_44050-église St Pierre de VertheuilBLOG-DSC_44052-église St Pierre de VertheuilBLOG-DSC_44061-église St Pierre de VertheuilBLOG-DSC_44066-église St Pierre de Vertheuil

Vertheuil, le 8 Juin 2018

.

À suivre : L’Hermione à Bordeaux
(Visite inespérée, hier après-midi !)

.

Bassens : Saint-Pierre, friand de lumière et de couleurs !

.

L’église Saint-Pierre de Bassens : blog-pb140002-2-st-pierre-bassens.jpg

« Il s’agit du plus ancien édifice de la commune. A la fin du XIème siècle, l’église ne devait se composer que d’une nef à contreforts plats terminée par une abside semi-circulaire. Au fil des siècles et des remaniements, l’abside romane a perdu son aspect primitif. Au XIIème siècle, un clocher de type tour barlongue a été accolé à l’abside. (…)

Pendant la Guerre de Cent Ans, une partie de l’église a été fortifiée. A la Renaissance, la nef a été prolongée vers l’ouest. A la fin du XVIIIème siècle, l’église, qui avait été malmenée durant les révoltes populaires, a reçu quelques éléments d’embellissement. Durant la deuxième moitié du XIXème siècle, d’importants travaux ont été entrepris. A l’ouest, une travée a été ajoutée ainsi qu’un clocher-porche. Le clocher a été construit d’après les plans de l’architecte Paul Abadie, entre 1852 et 1855, dans le goût des hauts clochers à flèche caractérisant cette époque.

Aujourd’hui, nous pouvons admirer une belle abside romane, le clocher restauré dans les années 80, d’émouvants vitraux (dédiés à l’apôtre Pierre) crées par l’artiste Raymond Mirande et réalisés par le maître-verrier Jacques Dupuy. Leur bénédiction a eu lieu en octobre 1990. »

(…) en savoir +

.

ooOoo

.

C’est un  de ces vitraux (« l’église des catacombes »), au dessus de la porte d’entrée, qui a attisé ma curiosité. Et à l’intérieur, la surprise fut encore plus grande : une lumière aveuglante et des couleurs presque fluorescentes, peu communes dans une église !

.

BLOG-PB140039-St Pierre BassensBLOG-PB140033-St Pierre BassensBLOG-PB140009-St Pierre Bassens

Ce diaporama nécessite JavaScript.

BLOG-PB140012-St Pierre BassensBLOG-PB140014-St Pierre BassensBLOG-PB140025-St Pierre BassensBLOG-PB140027-St Pierre BassensBLOG-PB140029-St Pierre BassensBLOG-PB140030-St Pierre Bassens

Bassens, le 14 Novembre

.

Saint-Michel de Mestras

.

En cette période de fêtes pascales, Saint Michel de Mestras (1897) accueille une exposition sur le linceul de Jésus de Nazareth (à la charnière du scientifique et du religieux).

L’occasion aussi, pour moi, de découvrir l’architecture de cette chapelle.

.

affiche_le_linceul_de_jesus

.

La nef, l’autel, les voutes restaurées en 1988

.

D’un croisillon…

.

.
… à l’autre

.
Les vitraux

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

Tableaux et chemin de croix, par l’artiste mestrassais Claude Raufaste :

.
.

Notre-Dame de Lanton

.

Propriété de la commune de Lanton, l’église Notre-Dame est unique par bien des aspects.
Eglise la plus ancienne du bassin d’Arcachon, Notre-Dame de Lanton est édifiée au XIIe siècle ; elle appartient alors aux seigneurs du captal de Buch. Son abside, sa nef et ses chapiteaux sculptés de hérons, de pommes de pin et de feuillages, témoignent de cette origine médiévale.
Au XIXe siècle, sous l’impulsion du cardinal Donnet, elle subit d’importantes transformations (…)

(source Visites en Aquitaine – lire la suite)

.blog-p7285473-eglise-nd-lantonblog-p7285467-nd-lanton

 

blog-p7285493-nd-lanton

blog-p7285501-nd-lanton

Saint Martin : (nouvelle) lumière divine !!

.

blog-pc293348-st-martin-villenave-dornon.jpg

blog-pc293350-st-martin-villenave-dornon.jpg

blog-pc293358-vitrail-et-lustre-st-martin-villenave-dornon.jpg

blog-pc293380-st-martin-villenave-dornon.jpg

blog-pc293384-st-martin-villenave-dornon.jpg

.

ooOoo

.

En (sa)voir +

Brochure église Saint-Martin

blog-pc293346-st-martin-villenave-dornon-nc2.jpg

blog-pc293399-st-martin-villenave-dornon.jpg

blog-pc293396-st-martin-villenave-dornon1.jpg

blog-pc293387-st-martin-villenave-dornon.jpg

blog-pc293412-st-martin-villenave-dornon-nc.jpg

blog-pc293416-st-martin-villenave-dornon-nc2.jpg

blog-pc293417-st-martin-villenave-dornon-nc2.jpg

blog-pc293419-st-martin-villenave-dornon-nc.jpg

Eglise Saint-Martin (XI ème siècle) – Villenave-d’Ornon

 

Lumière divine à Saint-Seurin

.

La porte de l’église était bel et bien ouverte, je l’ai poussée… et la lumière fut !!

🙂

blog-pb062182-vitrail-église-st-seurin-artigues.jpg

blog-pb062163-vitrail-église-st-seurin-artigues.jpg

blog-pb062166-vitrail-église-st-seurin-artigues.jpg blog-pb062169-vitrail-église-st-seurin-artigues1.jpg blog-pb062172-vitrail-église-st-seurin-artigues.jpg

blog-pb062175-vitrail-église-st-seurin-artigues.jpg

blog-pb062179-église-st-seurin-artigues.jpg

blog-pb062183-église-st-seurin-artigues.jpg

Eglise Saint-Seurin – Artigues-près-Bordeaux

.