- Pauillac, - Route des vins du Médoc, Architecture, Médoc

Lynch Bages et son chai chinois !

Le Louvre a sa pyramide, le château de Lynch-Bages, son chai ! Pourquoi ce parallèle ? Car son architecte n’est autre que Chien Chung Pei, fils de Ieoh Ming Pei.

Pas le temps ce jour-là de se rendre au village de Bages, que je vous avais amplement présenté en début d’année, et de découvrir le chai dont les travaux sont maintenant achevés. Nous ferons juste une pause au pied de la colline et dans ce champ fleuri en bordure des vignes !

(Bon week-end à tous – pas très disponible ces temps-ci, je ne reprendrai que plus tard mes visites sur la blogosphère)

Nouveau chai du château Lynch Bages, à Pauillac – Novembre 2021


Voir article de Yoan Castaing et photos, sur Anthocyanes – 13 Avril 2021 :

Château Lynch-Bages ; l’oeuvre d’une vie


(Re)visiter le village de Bages :

- Cap-Ferret, BASSIN D'ARCACHON, Presqu'île Lège Cap-Ferret

La croix et les yuccas, sur l’abécédaire

Suite à la destruction par les intempéries de la deuxième croix en bois de la pointe du Cap Ferret, cette croix en granit fut offerte par la compagnie pétrolière Esso Rep qui exploitait jusqu’en 1994 le pétrole de la pointe du Cap Ferret. Cette croix, la troisième, est toujours visible aujourd’hui au milieu des pins et « loin » du rivage.

(…) lire la suite et découvrir l’histoire des 78 marins de La Teste qui ont péri au large de la presqu’île, le 23 mars 1836 : visorando.com – croix des marins sentier de l’abécédaire

Nota : en juin 2017, une nouvelle croix qui se veut un symbole œcuménique a été érigée non loin de celle-ci, à l’extrémité de la pointe du Cap Ferret. (voir article Sud-Ouest: Cap-Ferret : à la Pointe, la croix veille désormais sur les marins)

Croix des marins et yuccas, abécédaire des dunes, à la pointe du Cap-Ferret – Novembre 2021

- Un peu partout au Teich, BASSIN D'ARCACHON, Le Teich, Nature, faune et flore

Les nymphéas d’Octobre

Une dernière coquetterie avant de sombrer… dans l’oubli…

L’étang, encore ! le 22 Octobre 2021

- Un peu partout au Teich, BASSIN D'ARCACHON, Le Teich

Entre forêt et étang

Dans mon quartier ! Balade du 17 Octobre 2021


à suivre : d’autres nymphéas

Audenge, BASSIN D'ARCACHON, Nature, faune et flore

Le soleil nous fait une fleur !

Petit bulletin météo, en ces belles journées d’été indien (où les soirées se passent tout de même au coin du feu…) !

Nous sommes encore autour des cabanes du port d’Audenge.


Couleurs du jour :

Port d’Audenge, le 12 Octobre 2021

Nature, faune et flore

Agapanthe encore…

L’unique agapanthe (+ triplette virtuelle !) – J+3, 1er Août 2021

Nature, faune et flore

Agapanthe : ‘y a de l’espoir !

Cette année encore, une floraison bien timide… mais je ne désespère pas !!

Agapanthe, J0 et J+1 !

_____________

A suivre : J+3 !

- Route des vins du Médoc, Médoc, Nature, faune et flore

Clé des champs à Cussac !

Cussac-Fort-Médoc, le 20 Juillet 2021

Envie de revivre encore un peu cette journée de mardi dernier dans le Médoc ! Un plan, près de l’église Saint-Symphorien indiquait des carrelets (à « la Tuilerie », je crois… d’après une carte de 1888). Difficile de résister à l’appel de la rivière, m’y voilà partie !


Au bord de l’estuaire (pas très loin du Fort-Médoc, ouvrage de Vauban) :

Certains vacanciers sont aux premières loges… Mais je choisirai, en cette journée de canicule, de faire une halte à l’ombre !


Petite route dans les vignes des palus puis vers les pâturages :


Fin de la balade bucolique, tout près du Château Lamothe-Bergeron :

Merci pour vos derniers passages du côté… du Médoc !

😉

- Route des vins du Médoc, Médoc

Les roses, la vigne, l’estuaire et Verdignan

Le domaine de Verdignan

Connu pour être une des plus anciennes propriétés viticoles du canton de Pauillac, et certainement la plus ancienne de Saint Seurin de Cadourne, Verdignan se fait d’abord remarquer par la très belle architecture de son château. Le domaine est resté dans la même famille de la fin du 18ème siècle jusqu’en 1934, ce qui montre que les anciens propriétaires aimaient séjourner dans ce lieu chargé d’histoire à la vue imprenable.

Le château est encore imposant bien qu’il ait perdu 1/3 de sa surface côté sud suite à un incendie dans les années 40. Les amateurs de photos qui s’y arrêtent nombreux lui trouvent une similitude architecturale avec d’autres constructions médocaines antérieures à cette partie du 18ème siècle.

Sur le linteau en pierre de la porte la plus ancienne du cuvier de Verdignan figure une date : 1720.

Les abbayes ont détenu pendant de très nombreuses années le savoir-faire de l’élaboration des vins. Il n’est donc pas étonnant que le cuvier de Verdignan soit construit à quelques centaines de mètres de l’ancienne abbaye de Cadourne, halte connue pour les pèlerins de Compostelle qui traversaient l’estuaire en arrivant au port du village dénommé La Maréchale. Ce port qui fut aussi un lieu fréquent de chargement des gabarres pour amener les barriques de vin jusqu’à Bordeaux.

(…) (lire la suite : la famille Miailhe)

(source : http://www.chateau-verdignan.com/heritage-chateau-verdignan/)

ooOoo

Une courte halte face au domaine

(repère 39 sur le circuit « Architecture des châteaux » de l’office de tourisme Médoc-Vignoble)

Château Verdignan, Saint-Seurin-de-Cadourne – 1er Juillet 2021

Nature, faune et flore

Le feijoa : pas la joie, encore là, et bien las…

Petit état des lieux du jardin, après deux nuits de grêle cette semaine, dont une vraiment mémorable. Pas de gros dégâts, les fleurs annuelles avaient été mises à l’abri.

Quant au FEIJOA, son triste état n’a rien à voir avec la météo. Manifestement, il ne se plaît pas dans la forêt teichoise… et peut-être aussi en ma compagnie, malgré ma promesse de le remettre sur pieds !

Deux vues de sa descente aux enfers, entre 2019 et ce jour :

ooOoo

Feijoa – Revue horticole 1898

~

Retour en 2013, l’année de sa première floraison… et de tous mes espoirs :

. »L« Le feijoa aussi se fait traiter de tous les noms ! »

… Un peu comme la joubarbe !
😛

.

« Le Feijoa, Goyave-ananas, Goyavier de Montevideo (Feijoa sellowiana, synonymes : Acca sellowiana, Orthostemon sellowianus), aussi appelé Goyavier du Brésil, est un arbuste fruitier de la famille des Myrtacées, originaire d’Amérique du Sud (Colombie, Uruguay, Brésil, Argentine, et Paraguay) et utilisable en haie. On le trouve également maintenant cultivé dans le sud de la Russie (région de Krasnodar, sud du Daghestan), dans le Caucase du sud (en Azerbaïdjan, en Abkhazie), ainsi qu’en Nouvelle-Zélande.

L’arbre à port buissonnant et à croissance lente les premières années peut atteindre 6 m de hauteur. Son tronc, de couleur rougeâtre, est couvert de plaques d’écorce claires.Le feuillage est coriace, persistant, opposé, simple, à revers blanc. Toutes les jeunes pousses sont recouvertes d’une sorte de duvet blanchâtre. La floraison a lieu en juin et juillet. Les fleurs sont superbes, blanches et rouges. Le feijoa peut très bien être cultivé à des fins ornementales. Les pétales de saveur fruitée, sucrée et acidulée sont comestibles et peuvent apporter une note exotique dans les salades.

Les fruits, appelés feijoas, goyaves ananas, goyaves du Brésil ou goyaves de Montevideo, ont la forme d’un kiwi vert et sans poils, avec une peau rugueuse verte qui le reste même à maturité. La pulpe est granuleuse à pépins avec un goût légèrement acidulé et un arôme délicieux rappelant l’ananas, la goyave et la fraise. La chair est riche en vitamine B et en vitamine C.

Le botaniste allemand Otto Karl Berg a nommé le Feijoa en hommage au naturaliste brésilien João da Silva Feijó. »

(source Wikipédia – lire la suite)

.

ooOoo

.

Pour la petite histoire, le feijoa fait un peu partie de mes (lointains !) souvenirs d’enfance puisqu’il y en avait un, en pleine terre et bien touffu, sous le balcon de ma chambre, au Maroc.

L’actuel (le Teichois !), acheté il y a une bonne dizaine d’années, végétait jusqu’à l’an dernier où je l’avais taillé et rempoté, et s’est ENFIN décidé à fleurir aujourd’hui !!  (tiens, voilà qui rappelle encore l’histoire de la joubarbe !…). J’espère que les fruits parviendront à maturité, car j’avoue n’en avoir jamais goûté.

.

BLOG-DSC_23110-fleur feijoa
BLOG-DSC_23123-fleurs feijoa
BLOG-DSC_23114-fleur feijoa 2
BLOG-DSC_23118-éclosion fleur feijoa
BLOG-DSC_23109-éclosion fleur feijoa
BLOG-DSC_23120-bouton feijoa

Eclosion des boutons de feijoa en moins de 24 heuresle 9 Juillet 2013