- Bourges, Berry, Touraine, Centre, châteaux de la Loire *, Nature, faune et flore

Marais de Bourges : le chemin de Caraqui

Des marais de Bourges, nous n’aurons vu qu’une infime partie. Mais juste avant de quitter la ville, nous aurons au moins eu un petit aperçu du chemin de Caraqui et pu ainsi rallier la place des Frênes, où j’étais passée 3 jours auparavant.

Petite mise au vert et pause gourmande avant d’avaler cette fois des kilomètres !

Bourges, le 13 Mai 2022


Pour tout savoir et percer l’âme des marais de Bourges : L’ENCYCLOPEDIE DE BOURGES

Pour ne pas se perdre…

… et revoir les images :

– du chemin de la digue de l’Yèvre,

– de la place des Chenus et de l’allée des Ribauds


Merci pour vos dernières visites

Je reprendrai les miennes très prochainement, le temps ayant pas mal manqué ces jours-ci…

Berry, Touraine, Centre, châteaux de la Loire *, - Bourges

Bourges : le moulin de la Chappe nous dévoile sa roue à aubes

Le Moulin de la Chappe est implanté sur la rivière l’Auron, à Bourges (Cher). Les premières traces de son existence, relatives aux archives départementales, remontent en 1250. Sous le moulin, on peut apercevoir une première date : 1441. En 1776, Monsieur Philippe Dardeau, maçon, pose une nouvelle pierre.

En 1845, c’est Monsieur François Legueret, alors propriétaire des lieux, qui pose une nouvelle pierre. Une photo, datant de 1910, est retrouvée dans le Moulin de Monsieur Auguste Delahaut. C’est en 1937 que Monsieur Elie Grosbois achète le Moulin. Il est ensuite exploité par ses deux fils, René et Jean-Claude. Xavier Grosbois, actuel propriétaire de la meunerie, est son petit-fils.

(…) (source : site Locavore Sologne/moulin de la chappe)


La roue à aubes du moulin de Chappe est désormais visible de tous sur les boulevards de Bourges ( article le-berry.fr du 31 Octobre 2020)

Bourges, le 12 Mai 2022


A noter que les 25 et 26 Juin auront lieu les journées du patrimoine de pays et des moulins. Le programme à ce jour ne mentionne pas, pour Bourges, le moulin de la Chappe (*), mais celui de la Grange, 235 Route de Nevers.

(*) le moulin de la Chappe a déjà participé à ces JPPM (lire article le-berry.fr du 20 Juin 2016 : Le moulin de la Chappe, sur l’Auron, a ouvert ses portes au public hier)

- Bourges, Berry, Touraine, Centre, châteaux de la Loire *

Bourges : jardin des Prés Fichaux

Inauguré en 1930. Découvrir son histoire, entre Pré-Fichaut (pré fiscal) du Moyen-Âge, son aménagement sous la direction de Paul Marguerita, architecte paysagiste de la ville, ses nombreux éléments « art déco » lui valant en 1990 une inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, puis son classement « jardin remarquable ».

en savoir +

Bourges, les 8 et 12 Mai 2022

- Bourges, Berry, Touraine, Centre, châteaux de la Loire *, Nature, faune et flore

Les marais de Bourges : mains vertes et âmes d’enfants !

Mardi 10 Mai, dans les Marais de Bourges – Suite et fin de cette balade, écourtée du fait de la chaleur et de la soif !

On va quitter le chemin de la digue de l’Yèvre (voir 1ère série d’images) , longer la Voiselle, et de nombreux jardins, faire encore le plein de nature et de « zénitude », croiser des géants verts et quelques nains, de drôles de créatures et deux groupes d’écoliers semblant eux aussi savourer ces moments…

Classe verte !

Jardin entre l’Yèvre et la Voiselle :

Petit chemin entre la Voiselle et le marais des Chenus :

Place des Chenus : smileys, petites annonces et drôles de rencontres !

Allée de Ribauds, jardins associatifs et pédagogiques, occupants plus ou moins loquaces !

Une pause !

La dernière ligne droite avant le retour « en ville » !


Pour tout savoir et percer l’âme des marais de Bourges : L’ENCYCLOPEDIE DE BOURGES

Pour ne pas se perdre…

Cliquer pour accéder à plan-marais.pdf


Ailleurs dans les marais :

– le chemin de la digue de l’Yèvre,

juste avant le départ, le chemin de Caraqui, à l’Est des marais

- Bourges, Berry, Touraine, Centre, châteaux de la Loire *

Bourges : les locataires du jardin de l’Archevêché

(Le jardin de l’Archevêché, appelé aussi jardin de l’hôtel de ville) s’étend aux pieds de la cathédrale, dans une ordonnance sobre de parterres voisinant avec une partie boisée.

Le jardin de l’hôtel de Ville est en effet composé de deux parties bien distinctes:
– l’une, que l’ont peut qualifier d’architecturée, prolongeant l’ancien Palais de l’Archevêché avec des plantes fleuries, des rideaux taillés, des boulingrins …
– l’autre, densément plantée et ordonnée en secteurs rayonnants autour du bassin.

Un peu d’histoire : si c’est le célèbre paysagiste Le Nôtre qui est contacté en 1681 pour ce projet, il ne semble pas qu’il ait lui-même établi les premières esquisses. Ce n’est qu’à partir de 1731 que le jardinier Coudreau entreprend la réalisation de ce jardin.

A voir : Le kiosque à musique et les quatre vases monumentaux en bronze représentant les quatre saisons. Créés par Louis-Léon Cugnot à la fin du XIXe siècle, ces vases ont été inscrits en 1990 sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques et ont fait l’objet en 1994 d’une restauration minutieuse.

(source : https://www.ville-bourges.fr/site/jardin-hotel-ville)


Parmi les quatre vases monumentaux (les saisons) :

La cathédrale Saint-Etienne et une partie de l’hôtel de ville :

Les bustes de Louis Bourdaloue et de Joseph-Aignan Sigaud de Lafond (en savoir +) :

Les rosiers à proximité de l’hôtel de ville :

Bourges, le 9 Mai 2022