- Soulac-sur-Mer, Agenda, actualité, manifestations diverses, Médoc

Soulac : le Signal ne passera peut-être pas l’hiver..

Quelques nouvelles de l’immeuble le Signal, triste illustration de l’érosion côtière sur la façade atlantique.

Le maire de Soulac envisage sa destruction en Janvier, si toutefois les conditions météo et l’océan, au coeur de l’hiver, le permettent.

Car face aux éléments, l’homme n’est qu’un maillon faible. Et les facteurs juridiques, humains, financiers, économiques, touristiques, techniques (et j’en passe !) à prendre en compte sont tels, que « gérer l’érosion côtière » (dixit les auteurs de l’article) n’est peut-être pas si simple… ça se saurait !

Article Premium Sud-Ouest.fr de ce dimanche 25 Septembre 2022

Littoral : la démolition de l’immeuble Le Signal envisagée pour janvier à Soulac-sur-Mer

(suite de l’article en s’abonnant à Sud-Ouest, dans l’édition-papier à venir… ou ici dans quelques mois !)

Tous les articles et photos se rapportant au sujet avec le tag immeuble le Signal

21 réflexions sur “Soulac : le Signal ne passera peut-être pas l’hiver..

  1. Je ne sais pas si la loi littoral existait à l’époque, mais ce pavé de béton enlaidit la côte. Rendre les lieux à la Nature ne m’attriste pas. C’est juste dommage pour les anciens propriétaires qui ont dû déménager ailleurs.

    1. Par contre, ce qui me chagrine, ce sont les commentaires haineux de certains lecteurs Sud-Ouest, qui se réjouissent presque des déboires des anciens propriétaires.
      Bises et bonne journée Soizic

  2. Absolument pas d’accord avec certains commentaires. Le Signal ne devrait pas être détruit, il est le témoin de notre époque, un peu comme les bunkers sont le témoin d’une autre époque. Laissez-le au vent, aux algues, au varech, aux marées d’équinoxe, aux poissons, aux crabes, aux anguilles et vous verrez qu’il deviendra beau, que les enfants y viendront y chercher des étoiles de mer, que l’on viendra y observer les tempêtes balayer les vieux blocs de ciment, que les vieux se rappelleront du grand-père qui avait rêvé d’une retraite là, à observer la mer et à se balader entre les gourbets.

    Bonjour Marion,

    Alex

    1. Bonjour Alex,
      C’est très joliment dit et plein de poésie. Mais je ne sais pas ce qui serait le plus douloureux pour ceux qui y ont passé des moments heureux : le voir disparaître brutalement ou de mort lente.
      Et si les bunkers immergés font le bonheur des plongeurs, ces blocs de ciment qui se fracasseraient seraient trop dangereux pour qu’on prenne le risque de les laisser sur place.
      Comme j’ai aimé ta façon de présenter les choses, je pourrais presque dire : « dommage » ! 😉
      Bonne fin de soirée

  3. Une belle erreur de construction, trop près de l’océan, qui a décidé (et seule, la Nature décide !) de reprendre ses droits. Sûrement des leçons à en tirer, un peu partout sur nos côtes…

Si vous souhaitez laisser un mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s