Soulac : le Signal d’alarme…

 

Tristement célèbre, l’immeuble le Signal de Soulac-sur-Mer symbolise de façon criante le phénomène d’érosion et le recul du trait de côte. Construit en 1967 à 200 mètres de la plage, il n’en est plus qu’à 10 mètres environ aujourd’hui.

Évacués en 2014, les propriétaires se battent pour obtenir indemnisation (lire l’article du Monde, ci-dessous).

Les travaux de désamiantage devraient bientôt commencer en vue de la démolition et de la consolidation de la dune.

 

L’immeuble « Le Signal »,  les 2 premières heures de marée montante
25 Juillet 2018 (marée basse 10h27, coef.60, 1,70 m)

 

ooOoo

 

Avant après… (1967 2014)

Immeuble Le Signal Soulac - 1967 2014

 

ooOoo

 

Articles le Monde Planète et Sud-Ouest des 6 et 12 Juin 2018 :

Erosion côtière : une solution s’esquisse
pour les copropriétaires de l’immeuble Le Signal

Immeuble « Le Signal » à Soulac : le désamiantage sera réalisé,
la dune va être consolidée

À Soulac, l’immeuble le Signal face au chantier du désamiantage

 

    érosion-côtière_-une-solution-s_esquisse-pour-les-copropriétaires-de-l_immeuble-le-signal-le-monde-6-juin-2018   Immeuble _Le Signal_ à Soulac _ le désamiantage sera réalisé, la dune va être consolidée - Sud Ouest 12 Juin 2018À Soulac, l’immeuble le Signal face au chantier du désamiantage - Sud-Ouest du 12 Juin 2018

 

11 réactions sur “Soulac : le Signal d’alarme…

  1. Pingback: Soulac : pieds dans l’eau face au(x) phare(s) | Du côté du Teich

  2. J’avais lu dans un livre un très beau poème en gascon médocain d’une habitante de Soulac, Régine Ardilley, qui s’appelle Le Signal et qui raconte la vie simple des habitants de l’immeuble. J’avais noté les derniers vers qui sont très touchants :

    Estalabordits, perduts, falè que partissen come volurts, An parrtit en quitans una lampa, un fautulh, Los mòbles de codina, das libres, das imatges. Sovenirs erús de crantasheis annadas.

    Assommés, perdus, il fallait qu’ils partent comme des voleurs. Ils sont partis en laissant une lampe, un fauteuil. Les meubles de cuisine, des livres, des images. Souvenirs heureux de quarante-six années.

    Alex

  3. C’est vraiment très triste et malheureusement ce n’est pas qu’à Soulac qu’on se trouve confronté à ce type de recul des plages et d’avancée de la mer vers les habitations. Je comprends que les propriétaires concernés puissent demander indemnisation malis malheureusement qui pouvait prévoir un tel désastre? Le réchauffement climatique c’est certain mais qui pouvait le prévoir? Nous jouons avec le feu en ne respectant pas la nature et je pense que nous aurons de plus en plus de catastrophes du genre et d’autres encore dans les décennies à venir. Ce qui hélas n’empêche pas certaines communes de construire trop près de la mer. C’est bien d’en parler sur ton site en tout cas Marion, bon w-e

  4. Pingback: Soulac : entre océan, baïne et front de mer | Du côté du Teich

  5. Quelle triste affaire que celle du Signal, mais malheureusement, il y aura d’autres cas… on va payer cher ces irresponsabilités de construire trop près de l’océan… (Cap Ferret, Oléron et Ré…) 🙂

  6. Pingback: Port-Médoc, entre bac et paddle… | Du côté du Teich

  7. En Bretagne idem pour certains promoteurs ou particuliers (qui de + n’y habitent que 2 ou 3 mois dans l’année ) veulent à tout prix avoir une vue imprenable et vont même jusqu’à approprier les chemins côtiers Grrr !!!

Si vous souhaitez laisser un mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s