Port-Médoc, entre bac et paddle

 

Dernière facette de cette journée dans le Médoc : Port-Médoc, port de plaisance de 800 places, inauguré en 2004, qui se situe vers la pointe de Grave, à l’embouchure de l’estuaire de la Gironde, sur la commune du Verdon-sur-Mer (33), face à Royan (17).

en savoir + et découvrir la marina et la capitainerie – site officiel

 

ooOoo

 

« Photos-souvenirs » d’une balade sur les quais, en tout début d’après-midi :

Brise marine, chaleur sans excès, de quoi finir de sécher de façon bien agréable, après les péripéties dans la baïne de Soulac à marée montante !!

L’occasion aussi d’apercevoir, à son arrivée à Port-Bloc « L’Estuaire », le bac Transgironde assurant, avec « La Gironde », la liaison Royan-Le Verdon, et de rêver d’abdos en béton devant le « Paddle center » aux allures presque exotiques !

blog-dsc_44380-port-medoc.jpg blog-dsc_44390-port-medoc-et-port-du-verdon.jpg blog-dsc_44395-paddle-center-port-medoc.jpg

Ce diaporama nécessite JavaScript.

blog-dsc_44398-bac-trans-gironde-lestuaire-royan-le-verdon.jpg blog-p7253059-port-medoc.jpg blog-dsc_44403-port-medoc.jpg

Port-Médoc – 25 Juillet 2018

 

ooOoo

 

Ce même jour :

Soulac, face aux phares,
Plage, baïne et front de mer
L’immeuble « Le Signal »
Le chenal de Neyran
Le phare de Richard

 

8 réactions sur “Port-Médoc, entre bac et paddle

  1. C’est une idée ça le paddle si tu veux aller de l’autre côté chez les gavaches pour visiter Meschers et Talmont qui sont les plus beaux pays de l’estuaire. 😉

    Bonjour Marion,

    Alex

  2. Ah voilà donc l’autre rive…:) (c’est quoi les gavaches…??? ça ne serait pas un peu péjoratif…?)
    Si tu viens voir Meschers et Talmont, (hors saison, bien sûr), n’oublie pas de me prévenir ! 🙂

    • Oui, ça me tente bien car j’en garde un très lointain souvenir (1987 !).
      https://ducoteduteich.com/2007/12/15/de-talmont-a-oleron/

      C’est Alex qui m’a fait découvrir les Gavaches (qui méritent une majuscule) et je suis tombée sur ce livre :

      Les Gavaches : Une population méconnue (ces familles oubliées qui ont sauvé nos terres d’Aquitaine) – De Jacques DUBOURG
      https://www.amazon.fr/Gavaches-Une-population-m%C3%A9connue/dp/2879018390

      Aux XVe et XVIe siècles, après des périodes de peste et à l’issue de la guerre de Cent Ans, de très nombreuses terres d’Aquitaine ont été abandonnées. Ce sont des familles de Saintonge, du Poitou, de Vendée, d’Angoumois… qui sont venues les remettre en état et les cultiver.
      Nouvellement établis sur les bords de la Garonne et de la Dordogne et notamment dans le Blayais, le Bordelais, le Libournais, le Réolais, le Marmandais et dans l’Entre-deux-Mers, ces hommes, ces femmes et leurs enfants ont fait l’objet d’un profond mépris de la part de la population autochtone, qui les affublait du qualificatif de «gavaches». Ce terme, utilisé jusque-là par les Espagnols, désignait les étrangers ou les gens de peu d’intérêt.
      Durant des décennies, les gavaches ont vécu entre eux sans nouer de vraies relations avec les Aquitains. Ils ont pourtant travaillé d’arrache-pied, relevant de nombreux domaines en ruine et relançant l’agriculture.
      C’est cet épisode oublié de notre histoire que le livre fait revivre : l’implantation des gavaches, leurs activités, leurs traditions, leurs coutumes et même leur langage…

      Jacques Dubourg s’est spécialisé dans l’histoire régionale depuis une vingtaine d’années. Il est l’auteur de nombreux ouvrages parus aux Éditions Sud Ouest, notamment Histoire des bastides, Connaître les bastides du Lot-et-Garonne, Les Templiers dans le Sud-Ouest et Énigmes de l’ar­chitecture dans le Sud-Ouest.

      Bonne journée sur l’autre rive !

  3. Pingback: Port-Bloc : les bacs et les phares | Du côté du Teich

Si vous souhaitez laisser un mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s