« I’m ready » de Raphaëlle Dess

 

Retour ce matin à la vie « blogueste ». I’m ready pour reprendre tout doucement le rythme… et en musique !

Je vous présente  donc ce matin Raphaëlle Dess, dont le lancement du dernier CD mérite un petit coup de pouce.

Merci à vous…

🙂

 

 

« Après un long chemin de trois ans,Raphaëlle Dess a réussi à autofinancer son premier album. Celui-ci est sur le point de sortir. Mais la dernière étape, et non la moindre, consiste à faire que ce CD soit diffusé.

Flyers, affiches, showcases, placements radio…  Toute cette communication, nécessaire à la réussite de l’album, nécessite des fonds que Raphaëlle n’a pas. Elle fait donc appel à vous et  à votre générosité.

Grâce à votre soutien, la promotion sera    assurée… les albums ne resteront pas dans les    cartons… et ses ballades résonneront au- delà de ses concerts. »

 

site officiel

et 

Soutenir Raphaëlle

 

Le groupe Picotte, swing festif et talent

 

 

photo J’in Prod

  

« Le groupe Picotte c’est un savoureux mélange de différents styles musicaux joués par 4 musiciens professionnels : 1 guitariste chanteur, 1 mélodiciste chanteur, 1 contrebassiste et 1 percussionniste.

Musique festive acoustique au rendez-vous : musique de rue, jazz manouche, variété française, swing, blues, standards de jazz… : un cocktail de différentes musiques qui font un concert original et varié, qui vous  feront « vibrer » à coup sûr !

« Des Yeux Noirs » (jazz manouche) aux « Feuilles Mortes » de Jacques Prévert et Joseph Kosma, en passant par « Caravane » (standard jazz) et par « la Java des Bombes Atomiques » de Boris Vian et bien d’autres… »

 ___

A noter  que le percussionniste, bercé par les rythmes du Blues de la nouvelle Orléans, utilisera lors des prochaines représentations, un « cocktail drums », petite batterie acoustique sur roulettes, qui permet la déambulation et qui de par son originalité, intrigue les plus curieux et les amateurs d’instruments insolites.

  

(Merci à  J’in Prod pour cette présentation du groupe et ces dernières précisions)

 

 

accès à la page
http://www.myspace.com/assojinprod 

 

 

________

 

 

Sur le port de Meyran-Ouest, devant le chantier naval Debord, hier après-midi. trois des quatre musiciens du groupe Picotte, au répertoire varié… mon coup de coeur du jour !!

🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Epilogue :  départ à bord de la Goëlane

 

 

 

 

 

 

Un classique, interprété hier par Picotte :

 

LE BLUES DU DENTISTE

😀

Album : Salvador s’amuse
Paroles : Boris Vian
Musique : Henri Salvador
________
Ce matin-là en me levant
J’avais bien mal aux dents
Oh oh la la
J’sors de chez moi
Et j’fonce en pleurant
Chez un nommé Durand, Mm, Mm
Qu’est dentiste de son état
Et qui pourra m’arranger ça

La salle d’attente est bourrée de gens
Et pendant que j’attends oh oh la la
Sur un brancard
Passe un mec tout blanc
Porté par deux mastards Mm Mm
Je m’lève déjà pour fout’ le camp
Mais l’infirmier dit: “Au suivant !”
Je suis debout devant le dentiste
Je lui fais un sourire de crétin
I’ m’pouss’ dans l’fauteuil et me crie: “En piste.”
Il a des tenailles à la main
Oh oh oh oh Maman
J’ai les guiboll’s en fromag’ blanc-anc
Avant même que j’ai pu faire ouf
Il m’fait déjà sauter trois dents

En moins d’un’ plombe mes pauvres molaires
Sont r’tournées dans leur tombe
Oh oh la la
Voilà qui m’plombe
Mes deux plus bell’s dents
Cell’s que j’ai par devant Mm Mm
I’ m’grill’ la gueul’ au chalumeau
Et il me file un grand verre d’eau
Il me dit faut régler votre dette
Je venais d’être payé la veille
Ce salaud me fauche tout mon oseille
Et me refile cinquante ball’ net
Oh oh oh oh Maman
Et il ajoute en rigolant
J’suis pas dentist’ je suis plombier
Entre voisins faut s’entr’ aider
Oh oh
Et moi je gueul’ ce soir
Le blouse du dentiste dans le noir

 

 

________
 

Duo Henri Salvador et Bénabar

 

 

Le port de Biganos, poème de Martial Houvet

.

BLOG-DSC_7206-proue rouge, reflet cabane, promeneursFévrier 2009

.

Le Port de Biganos

 

Doucement alignées

A force de quiétude,

Au bord de l’eau grisée

Elles posent leur lassitude.

 

Petites maisonnées

Par le temps revêtues

De tendresse bigarrées,

D’un passé, revenues.

 

Sur les lenteurs profondes

De l’éternelle marée,

Se glissent au gré de l’onde,

En des allures penchées

 

Autant d’embarcations

Que la douceur abrite,

Avec pour horizon

Le bonheur qui palpite.

 

Porteuses d’enchantements,

La douceur des allées

Déposent dans le temps,

De longues randonnées,

 

Et les arbres, sur le sol,

Font des taches ombrées;

Là-bas, la Leyre s’envole

Vers sa large destinée.

 

Martial HOUVET

   

.

________

.

Merci à l’auteur…

🙂

.

Voir les autres photos :BLOG-DSC_7204-reflet 50 50 cabanes et barque rouge.

Je hais les dimanches

.

CP-DSC_6236-ostéospermum & lavande

.

JE HAIS LES DIMANCHES
Paroles: Charles Aznavour, musique: Florence Véran – 1951

Tous les jours de la semaine
Sont vides et sonnent le creux
Bien pire que la semaine
Y a le dimanche prétentieux
Qui veut paraître rose
Et jouer les généreux
Le dimanche qui s’impose
Comme un jour bienheureux

Je hais les dimanches!
Je hais les dimanches!

Dans la rue y a la foule
Des millions de passants
Cette foule qui coule
D’un air indifférent
Cette foule qui marche
Comme à un enterrement
L’enterrement d’un dimanche
Qui est mort depuis longtemps.

Je hais les dimanches!
Je hais les dimanches!

.

La chanson du Bassin

.

Je l’ai entendue pour la première fois sur la jetée de la chapelle, au mariage de Franck et Chrystelle. Merci à eux de nous la faire partager !

.

LA CHANSON DU BASSIN
Musique de Camille ROBER, sur l’air de « La Madelon » par Pierre DENJEAN.Paroles de la chanson du Bassin

 Notre Bassin a une très longue histoire
Et il est riche de nombreuses traditions
Le temps passé à déchiffrer ses grimoires
Vient compléter notre vaste érudition
Les souvenirs qu’on collectionne
Alimentent la nostalgie
Et c’est vrai qu’un rien nous étonne
Quand il évoque notre pays
Les fanas du bassin Ont scellé leur union
Histoire et Traditions du Bassin d’Arcachon

.

ooOoo

.

Pour la petite histoire, en savoir + 

Ecouter la chanson du Bassin, interprétée par Gérard Liotier (alias Ric Ridol’s)

.

Quelques roses, mais je préfère les orties !

.

Miracle, j’ai quand-même quelques fleurs à immortaliser ! L’exemple-type de celles que je photographie sans conviction : pas assez rustiques, et roses de surcroît !….

Les goûts et les couleurs…  😳

.

BLOG-DSC_3565-rose rose BLOG-DSC_3568-rose rose BLOG-DSC_3569-rose rose BLOG-DSC_3571-petit bouton de rose

.

.

Dédicace spéciale pour Camelia, suite à son commentaire  :

simple allusion au dernier disque de Francis Cabrel : « Des roses et des orties »

Cabrel - des roses et des orties

.