- Route des vins du Médoc, MEDOC

Chapelle, vigne et route du Médoc

Dernier billet sur cette journée quasi-estivale dans le Médoc, autour de Pauillac, Saint-Estèphe, Saint-Seurin-de-Cadourne et jusqu’au petit port de Lamena.

La vigne a tenu une place de choix ce jour-là. Aussi, comment ne pas évoquer le brusque refroidissement des températures et les dégâts occasionnés par le gel un peu partout en France…

Lire l’article Le Point Vin de ce 8 Avril 2021 le gel, nouvelle catastrophe pour la viticulture :

« Deux nuits consécutives de températures négatives ont brûlé bourgeons et premières feuilles, ruinant une bonne partie de la future récolte 2021. » (…)

Pour les abonnés Sud-Ouest, voir le dossier viticulteurs et arboriculteurs face au gel :

« Chaque début d’année, c’est l’ennemi des vignerons et des arboriculteurs de la région. Lorsque les températures chutent, le gel vient abîmer les vignes et les vergers. Les professionnels doivent trouver des solutions pour lutter contre le froid, parfois à l’aide du feu. Mais pour certains, les pertes sont énormes… » (…) (24 articles)

ooOoo

Plus légèrement, voici quelques images de la chapelle Saint-Martin de Cadourne, du vignoble vers Saint-Yzans, et de la toute dernière halte en bordure des vignes, avant le retour au bercail…

1er Avril 2021

9 réflexions sur “Chapelle, vigne et route du Médoc

  1. C’est triste en effet ce retour du gel qui a duré plusieurs jours, détruisant sans doute des vignes à son passage. J’ai entendu que les vignerons faisaient des feux tout autour dans certains coins pour protéger leurs hectares de vigne, j’espère que cela a contribué à en sauver quelques unes. La météo nous réserve souvent de tristes surprises.
    J’aime bien cette petite chapelle et ton choix du nb.

    1. Et après des journées à 28°C où la végétation avait pris de l’avance, le risque était plus grand. A priori, le Nord-Médoc, plus proche de l’océan aurait un peu moins souffert…. Pour d’autres régions, vignes et vergers ont morflé . 😦
      Bonne journée

  2. On n’est jamais à l’abri avec cette météo changeante ! C’est sûr, il y aura des dégâts malgré tout chez les vignerons et les arboriculteurs. On pense à eux…

  3. Ce n’est pas sans rapport avec ton histoire de boulangerie. Dans les temps anciens, c’était interdit, je crois, de cultiver de la vigne dans le Médoc. Il fallait cultiver des céréales à cause des aléas climatiques et des risques de famine que génère la culture de la vigne. D’ailleurs, on voit pas mal de ruines de moulins dans le Médoc….

    Bonjour Marion,

    Alex

Si vous souhaitez laisser un mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s