- Blaye, Médoc, Nord-Gironde

Anita Conti, Vauban et le verrou de l’estuaire

 

Débarcadère, port et halte nautique de Blaye, Fort Médoc, drague Anita Conti, Port de Lamarque, estuaire

 

Il est temps de quitter Blaye et sa citadelle (et d’en finir – pour aujourd’hui, du moins ! – avec l’apprentissage du nouvel éditeur WordPress).

Sur le port, piétons et véhicules attendent d’embarquer. Beaucoup de vacanciers mais aussi quelques abonnés du Trans-Gironde.

Un peu plus loin, sur le quai de la halte nautique, on pêche à la ligne et au carrelet.

16h30 : le bac Sébastien Vauban largue les amarres ! Nous retraversons le « verrou de l’estuaire », entre l’île Nouvelle et l’île Pâté, dont le fort, propriété privée fermée à la visite, reste hélas invisible via cet itinéraire (décidément, une nouvelle escapade sur les eaux de l’estuaire est à prévoir, en plus des remparts de Blaye !).

Rive gauche, nous longeons Fort Médoc (que je vous invite à découvrir).

 

Nous croisons aujourd’hui encore la drague aspiratrice en marche Anita Conti (du nom de l’océanographe et photographe – 1899-1997), entrée en service en juillet 2013 sur l’estuaire (*).

16h50 : débarquement au port de Lamarque, où promeneurs et pêcheurs profitent de ce bel après-midi. La pêche à la crevette semble avoir été bonne… De quoi donner envie d’une pause gourmande !

Mais il est l’heure de reprendre la route, non sans avoir jeté un dernier regard sur l’estuaire, ses rivages et ses îles.

A suivre… très certainement !!

ooOoo

(*) Reportage FR3 Aquitaine sur la drague Anita Conti