Agenda, actualité, manifestations diverses, Ostréiculture

La souris qui n’aimait pas les huîtres…

.

Le test de la souris a encore frappé …

BLOG-DSC_5723-test de la souris

Port de la Teste, Mars 2007 – Lors d’une précédente crise…

 

LE CONTEXTE :

Sur le Bassin d’Arcachon, les exploitations ostréicoles sont sur le domaine public maritime. Il s’agit donc de concessions, et non de propriétés privées.

Sous prétexte (légitime) de veille sanitaire, les autorités publiques poussent toutefois à l’extrême le principe de précaution : le test de la souris,  normalement prévu qu’à partir d’un certain seuil de présence de dinophysis, est, sur le Bassin,  systématiquement pratiqué, même en l’absence de cette micro-algue.

Alors, qu’est-ce qui fait mourir les souris ? Ne serait-ce pas tout bêtement les doses qu’on leur inflige ? (voir plus bas, l’article du Figaro : « des souris sous overdose de précaution »)
Mais si la cause est autre, il faut bien-sûr la découvrir.

En attendant, on est en droit de se demander  « à qui profite le crime ? » A qui profite la  diminution massive du nombre d’exploitations ostréicoles ?

Et les rétrocessions par l’Etat de terrains du domaine public maritime, où des marinas remplacent cabanes ostréicoles et bassins d’affinage, laissent  perplexe (voir mon post « quand les piscines détrônent les bassins d’affinage »).

Nos « politiques » font mine de protester, de façon très symbolique, vêtus d’un beau T-shirt et savourant quelques huîtres ; ça ne mange pas de pain (oui, seulement beurré avec un p’tit verre de vin blanc des cabanes !), c’est très médiatique… et médiatisé !  Mais ne sont-ils pas en fait complices en fermant les yeux sur bon nombre d’incohérences ?

Le tourisme, l’immobilier, la plaisance sont pour le Bassin et les finances publiques, une source sans doute plus abondante de revenus que l’ostréiculture…

Je voulais apporter ces précisions car il ne faut pas que les diverses contestations passent seulement pour des cris désespérés pour la survie d’une profession, et la dégustation d’huîtres malgré les interdictions, pour des actes de provocation irresponsables, au mépris  des problèmes de veille sanitaire. La qualité des huîtres  a toujours été  et demeure une priorité.  

Mais pour cela, des tests fiables doivent être pratiqués, et dans des conditions identiques partout en France, sur les concessions comme sur les exploitations privées.
Et surtout, ils ne doivent  pas servir de prétexte à une réorientation de notre économie locale en sacrifiant la tradition ostréicole au profit d’activités plus lucratives.

 

 ______________________

 

ARTICLES  DE  PRESSE  :

 

 

« Le coup de force du Bassin »

« BASSIN D’ARCACHON. Les ostréiculteurs continuent à vendre leurs huîtres malgré l’interdiction, suite à un nouveau test contesté de la souris. Leur président a démissionné. »

Voir l’article  SUD OUEST | Jeudi 23 Juillet 2009

 

 

 « Des souris sous overdoses de précaution »

« …  L’animal (qui pèse 20 grammes en moyenne) reçoit un mélange obtenu à partir de 800 grammes d’huîtres! Ramené à la morphologie d’un homme de 80 kilos cela correspond à un résidu potentiellement toxique extrait de 3200 kilos de coquillages! Une densité déraisonnable susceptible de faire mourir l’animal pour d’autres raisons que la présence de dinophysis… « 

Voir l’article LE FIGARO.FR| Vendredi 3 Juillet 2009

______________________

 

Janvier 2010 : « Les souris dansent »

Abandon du test de la souris, remplacé par le test chimique

 en savoir +

12 réflexions sur “La souris qui n’aimait pas les huîtres…

  1. tout à fait d’accord avec toi,
    mon fils est mytilliculteur(éleveur de moules pour ceux qui ne savent pas )et même problème;
    bien sur DE TEMPS EN TEMPS , le dynophisis est présent et manger des moules dérange mais ce test et la durée du temps de précaution est à revoir !
    à bientôt,

    1. A vouloir trop nous protéger, on nous rend vulnérables. Une petite tourista, « de temps en temps » comme tu dis, n’a jamais tué personne mais ça pourrait arriver si on nous empêche de nous immuniser !! 😕
      Bon week-end !

    1. Hello Ani,
      Je corrige.
      « J’ai mangé des huîtres » (et j’espère bien en manger ce midi !) « je ne suis pas malade », mais je n’avais pas fait attention non-plus : comme quoi toute cette histoire nous fait perdre notre… français !
      Bon dimanche, bon appétit ! 😀

  2. un jour , peut vendre, un autre jour peut pas vendre oui non oui non, mais payer charges sociales et fiscales: oui oui oui, même si arrangement, je pense qu’en dessous (et je ne suis certainement pas le seul à le penser) qu’il y a autre chose en dessous que lasanté des consommateurs

    1. Deux ou trois touristas n’aggraveront pas davantage le trou de la sécu (tout au plus elles en « irriteront » un autre 😳 ), deux ou trois mille touristes supplémentaires dans les marinas construites à la place de viviers et bassins d’affinage, rempliront mieux les caisses du fisc que les quelques ostréiculteurs encore amenés à disparaître dans un proche avenir…

      https://ducoteduteich2.wordpress.com/2009/04/08/piscines-et-bassins-affinage/

Si vous souhaitez laisser un mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s