Poitou-Charente, Vendée *

Marennes et la Cayenne… top chrono !

Journée éclair de l’autre côté de l’Estuaire, en Charente Maritime cette fois ! Bref passage à Marennes, les yeux rivés sur la montre, avant un rendez-vous dans une ville voisine.

Du port, on ne verra qu’une infime partie et ne rapporterai que quelques images prises à la volée, entre deux haltes le long du chenal !

ooOoo

Le port de La Cayenne est à la fois le port de plaisance et le port ostréicole de Marennes, petite ville fluviale de la Charente-Maritime édifiée sur la rive droite de la Seudre, qui est aujourd’hui un des principaux ports ostréicoles de France.

Situé sur la côte atlantique, au cœur du bassin de Marennes-Oléron, premier bassin ostréicole de France et même d’Europe, il fait face au port de La Grève, à La Tremblade, de l’autre côté du fleuve.

(source Wikipédia – en savoir +)

Au port ostréicole de Marennes, ce jeudi 3 Septembre 2020

15 réflexions sur “Marennes et la Cayenne… top chrono !

  1. Merci Marion pour ces belles photos .
    Je suppose que les cabanes colorées sont les cabanes d’ostréiculteurs.
    C’est amusant de voir la dernière photo avec le beau bateau à moteur , et la cabane derriére un peu désuète . Le contraste est saisissant à mes yeux !!!
    Je commence à avoir fin d’huîtres et de fruits de mer
    je t’embrasse et bon week end
    Corinne

    1. Bonsoir Corinne,
      Je pense que certaines, comme sur le Bassin, ne sont plus occupées par des ostréiculteurs. Mais pas le temps de mener l’enquête ni de tout voir entre 13h18 et 13h32 !! 😆
      Bonne dégustation , tu vas bien trouver ton bonheur. 🙂
      Bises et bon week-end.

  2. En souhaitant que tu aies pu faire une petite promenade à Rochefort parce que tous ces kilomètres pour se retrouver à Biganos ! 😉

    Bonne soirée Marion,

    Alex

    1. 😆 … tiens tiens, j’ai eu droit à un peu la même remarque hier !! Tu verras qu’on a essayé d’ « amortir » le voyage sur le chemin du retour, avec un peu de dépaysement !
      Bonne soirée à toi aussi.

  3. Jolis clichés ! Oui, des cabanes d’ostréiculteurs sont abandonnées car il y a beaucoup moins d’artisans ! Par exemple, là où il y avait 80 ostréiculteurs dans un village dans les années 70-80, il en reste moins de 5 maintenant…
    Les maladies des huitres/moules, le manque de jeunes pour reprendre le métier des parents, un métier difficile… ce sont davantage quelques grosses entreprises qui font leur jeu…

Si vous souhaitez laisser un mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s