Médoc, Ostréiculture

Talais, de mémoire d’ostréiculteurs…

Un peu d’histoire, pour commencer. Venant du Bassin d’Arcachon, il était grandement temps de consacrer un chapitre à l’ostréiculture sur l’estuaire, dans le Bas-Médoc

La pêche de l´huître plate est attestée dans l’estuaire dés l´Antiquité, puis au Moyen Âge, mais semble disparaître au 16e siècle. L’abbé Baurein y consacre un passage dans son ouvrage vers 1784-1786.

Des décrets sont mis en œuvre en 1852 et 1853 pour la pêche à pied et à la drague.

Ce n´est vraiment que dans la seconde moitié du 19e siècle que l´ostréiculture prend de l´ampleur avec l´arrivée de l´huître portugaise : en 1868, lors d´une tempête, le navire « Le Morlaisien », en provenance du Tage, transportant des cargaisons d´huîtres portugaises, aurait rejeté une partie des huîtres avariée au niveau du lieu-dit « La Fosse », situé entre Talais et Saint-Vivien-de-Médoc. Des gisements ont ainsi commencé à apparaître progressivement sur la rive gauche. A partir de 1875, les crassats (gisements naturels d’huîtres) ont été organisés en parcs et concessions, du chenal de Goulée jusqu´à Soulac. A Talais, quatre parcs à huîtres sont établis en 1881 sur le crassat du Cheysin, puis agrandis en 1883. Cette même année, la production atteint son apogée avec 62 millions d´huîtres pour l’ensemble des communes du Bas-Médoc. Un extrait des registres de délibérations de la commune de Talais de l´année 1922 (voir en annexe) montre l´ampleur du phénomène ; des cartes postales montrent notamment l´effervescence qui règne alors dans les petits ports du Bas-Médoc. L´activité ostréicole diminue progressivement à partir des années 1970, à la suite de virus et à la pollution cadmium des eaux estuariennes (en provenance d´anciennes mines de l´Aveyron). Le projet de développement de l´avant-port du Verdon et l´envasement de l´estran contribuent également à la disparition de l’ostréiculture ; les parcs sont expropriés afin de permettre la réalisation des bassins portuaires. A Talais, l´activité ostréicole a été relancée avec succès dans les années 2010. (…)

en savoir + : dossier inventaire Aquitaine – exploitation ostréicole

oOo

Le port de Talais

Carte postale de Talais (collection particulière), 2ème moitié du 20e siècle

(…) le port est établi en 1858 sur le chenal de Talais au niveau dela Passe Castillonnaise. L’activité du port est essentiellement tournée vers la pêche de l’huître qui débute autour de 1880.Des travaux sont effectués en 1890. Le port est détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. La commune procède alorsà un réaménagement total du lieu en reconstruisant notamment les cabanes. Toutefois, le port de Talais est abandonnéprogressivement à partir de 1950, condamné par l’arrêt définitif de l’activité ostréicole dans les années 1970. L’élevage ostréicole dans le port connait une renaissance dans les années 2010. (…)

en savoir + : dossier inventaire Aquitaine complet sur le port de Talais

ooOoo

On passe maintenant en mode « tourisme » (voir le dépliant sur Talais) , avec des images-souvenirs d’une vraie journée de vacances !

Port de Talais, le 27 Mai 2021

BASSIN D'ARCACHON, Gujan-Mestras, Ostréiculture

Clic clac & collect’… à la mode de chez nous !

Reprise des balades sur les ports, avec les incontournables images de collecteurs pour le captage des naissains d’huîtres : coupelles et tubes. Le chaulage des tuiles commencera dans quelques semaines.

Sur un port de Gujan-Mestras, ce 15 Avril 2021

BASSIN D'ARCACHON, Gujan-Mestras, Ostréiculture

« Arts plastiques » : bidon et coupelles !

Un peu de fantaisie, sous une éclaircie ! Des collecteurs à coupelles (pour naissains d’huîtres), plus souvent photographiés de profil, et dont j’ai aimé cette fois-ci les couleurs et le motif 70’s !!

 

Sur un port de Gujan, le 8 Février 2021

Agenda, actualité, manifestations diverses, Arès, BASSIN D'ARCACHON, Ostréiculture

Cabane du bout… du tunnel ?

Cette balade autour des cabanes ostréicoles du port d’Arès me conduit à évoquer « l’autre » sujet d’actualité : le nouvel arrêté préfectoral règlementant les dégustations d’huîtres sur le Bassin d’Arcachon.

Il y avait besoin, pourtant, de clarification après quelques abus de la part d’ostréiculteurs, devenus quasiment des restaurateurs, en proposant une carte un peu trop variée et bien plus que des huîtres de leur propre production.

Un consensus semblait avoir été trouvé, mais le débat ayant été interrompu pendant la crise sanitaire, et le texte, jugé trop contraignant, publié sans nouvelles réunions de concertation, les ostréiculteurs en colère se sont regroupés au sein d’un nouveau syndicat.

 

En savoir + :

Article France3 Nouvelle Aquitaine du 4 Septembre 2020 :
Un nouvel arrêté sur la dégustation d’huîtres suscite la colère des ostréiculteurs

Article Sud-Ouest du 25 Septembre 2020 :
Un nouveau syndicat regroupe les ostréiculteurs en colère

 

ooOoo

Protocole et avant-goût de dégustation !

Port d’Arès, ce lundi 28 Septembre 2020

BASSIN D'ARCACHON, Lanton, Cassy, Taussat, Ostréiculture, Portraits et moments de vie

De la plage Suzette au port de Cassy

Aujourd’hui, je vous amène en balade !!

Après avoir jeté un oeil sur le Cannot 13 et trouvé un bon tuyau, on lève le nez, on prend une bouffée d’air, on savoure ce moment sur le sentier du littoral, puis autour des cabanes du port de Cassy, où un ostréiculteur répare quelques tables à claire-voie.

Retour en images sur un bel après-midi de Février.

 

le 18 Février 2020