Agenda, actualité, manifestations diverses, De tout et de rien, Insolite, humour, humeurs, Nature, faune et flore

Cabane ou escargot : un même syndrome !

 

4 vues escargots cabanes 800

Le syndrome de la cabane ou syndrome de l’escargot, désigne la peur sociale ou l’angoisse de sortir de chez soi, en particulier après une période de confinement. La terminologie a notamment été utilisée à la fin du confinement de 2020 en France et préalablement en Espagne (síndrome de cabina).

La terminologie proviendrait du ressenti des chercheurs d’or à l’issue du confinement pendant des mois dans des cabanes.

(source Wikipédia)

en savoir + (article lci.fr)

oOo

 

Ni « peur sociale », ni « angoisse de sortir de chez moi » (j’ai pourtant été chercheuse d’or !!) Simplement envie de continuer encore un peu de faire l’éloge de la lenteur et même de cette « privation de liberté » qui ouvre  (si si !) de nouveaux horizons…

😀

 

BLOG-DSC_22733-escargots volet cabane le CanonBLOG-DSC_1353-escargots cabane les Jacquetsblog-dsc_22734-2-cabane-interdite-aux-belles-mc3a8res-le-canon.jpgBLOG-P6249876-escargots porte rougeBLOG-DSC_2602-escargot cabane Audenge
Occupants de quelques cabanes ostréicoles

10 réflexions sur “Cabane ou escargot : un même syndrome !

  1. Tu as raison de faire l’éloge de la lenteur, nous sommes trop pressés la plupart du temps et passons à côté de beaucoup de belles choses. J’aime bien à la fois les cabanes et les escargots et les escargots sur textures de cabanes encore plus. LOL Bon w-e Maarion

  2. Rien que pour le panneau qui interdit l’accès à une certaine catégorie de personne il faudrait pouvoir mettre 2 étoiles à l’article… Mais chuuuut j’ai rien dit…

    Magnifiques clichés et coup d’œil !

  3. J’ai connu cela un jour où en descendant d’une montagne je me suis retrouvé dans un spectacle parisien bruyant et agressif à mes oreilles. J’avais hâte que l’entracte arrive pour m’échapper. Sortir à l’entracte n’était pas prévu ! Je suis quand même sorti pour retrouver le relatif calme de la rue !
    Doux bout de semaine à toi, Marion.

  4. Je ne connaissais pas le syndrome de la cabane ! Merci pour le partage… je pratique la lenteur, ce qui permet d’apprécier ce que l’on est en train de faire… Jolis clichés colorés et les escargots sur les cabanes me rappellent des souvenirs. 👏👏😎🌞

    1. Je viens de découvrir ça, de même que le cocooning forcé et finalement très apprécié !! 😉
      Ce week-end, bruits de circulation, promeneurs pas toujours discrets en forêt, je regrette déjà le silence des semaines passées…
      Faudra quand-même aller les revoir, nos cabanes de Charente ou du Bassin !! 😀

Si vous souhaitez laisser un mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s