Notre-Dame de Benon qui rime avec rhododendron (de Saint-Queyran) !

.

Dans ma quête de rhododendrons, après avoir tiré un trait sur ceux du domaine de Grenade (explications) , direction le Médoc sur les bons conseils d’Alex, un lecteur du blog !

Nous sommes à Benon, sur la commune de Saint-Laurent Médoc, dans la forêt domaniale, tout près du massif forestier de Saint-Queyran.

Petite halte à l’église Notre-Dame de Benon après nous être perdus dans les bois !

.

ooOoo

.

Notre-Dame de Benon

Cette charmante église de style roman est le vestige de la première commanderie hospitalière implantée en Médoc. Sa fondation remonte à l’époque de la deuxième croisade (11471149). Située sur le chemin de Compostelle, les hospitaliers y édifièrent la commanderie avec un hôpital pour y accueillir les pèlerins. Elle fait l’objet de travaux de rénovation, grâce à l’association les Amis de Notre-Dame-de-Benon.

blog-dsc_43926-1-nd-de-benon-st-laurent-mc3a9doc.jpg blog-dsc_43928-nd-de-benon-st-laurent-mc3a9doc.jpg blog-p5101797-nd-de-benon-st-laurent-mc3a9doc.jpgblog-p5101810-nd-de-benon-st-laurent-mc3a9doc.jpg

Notre-Dame de Benon (XII XIII, classée MH depuis 1972)
ce jeudi après-midi, jour de l’Ascension

.
ooOoo
.
Présentation de Notre-Dame de Benon :

.
Toute son histoire et bien d’autres informations,
sur le site de l’association  les amis de Notre-Dame de Benon

http://lesamisdebenon.free.fr

 Logo les amis de ND de Benon
par le peintre médocain Yan de Siber

.

De très nombreuses photos sur le blog de Kordouane :

nd-de-benon-photosfrancecotesouest-ektablog

(photo extraite de l’article)

.

ooOoo

.

Le massif forestier de Saint-Queyran

A proximité de l’église, une longue voie forestière rejoint le massif de Saint-Queyran, ancienne propriété de Nathaniel Johnston (1836-1914), notable de Bordeaux, négociant, propriétaire de vignobles et homme politique.

Il ne reste rien du pavillon de chasse, du chenil, des écuries mais le sentier de découverte traverse l’ancienne allée du parc, bordée de massifs de rhododendrons remarquables.

Ceux-ci n’étaient pas encore totalement fleuris. Juste quelques images pour un bref aperçu des lieux et en attendant, qui sait, une autre visite !

.

anigif massif forestier St Queyran St Laurent Medoc

BLOG-P5101788-rhododendron massif St Queyran

.

Histoire de Nathaniel Johnston et du domaine Saint-Queyran
et présentation de la forêt domaniale de St-Laurent-Médoc :

présentation massif forestier St Queyran 1présentation forêt domaniale ripisylve St Laurent Médoc 3 Observation forêt domaniale St Laurent Médoc 1 Observation forêt domaniale St Laurent Médoc 2présentation forêt domaniale St Laurent Médoc 2

(double clic pour agrandir images)

.

6 réactions sur “Notre-Dame de Benon qui rime avec rhododendron (de Saint-Queyran) !

  1. Bonjour Marion,

    C’est vraiment un lieu magique. A l’entrée, si au lieu de franchir la jalle, on suit son cours vers la droite, alors on tombe sur une ancienne fontaine qui n’est pas sans rappeler celle de Saint-Jean au Teich. 😉

    Bonne soirée,

    Alex

    • Bonjour Alex,
      Partis trop tard du Teich, on a effectivement raté pas mal de choses. Bon, si la météo s’améliore, une 2ème visite est à prévoir !
      Tu dois mieux connaître la région que moi ! 😉
      Bonne soirée à toi aussi.
      (j’ai tenté une traduction Google de ton article : un massacre… pauvre Antoinette !)

  2. Bonjour Marion,

    Je ne crois pas, non. Grace à toi, je suis tombé amoureux des fonds du Bassin et tu m’as fait découvrir le domaine de Certes et Graveyron et tant d’autres lieux ! 🙂

    Dans le Gargantua de Rabelais, Gargantua vole les cloches de Notre-Dame de Paris qui ont les mêmes pouvoirs magiques que notre Antoinette-Jeanne de Benon. L’émissaire qui est envoyé pour convaincre Gargantua de restituer les cloches lui raconte qu’ils ont besoin de leurs cloches pour chasser les orages et qui leur garantissent d’avoir du vin tous les ans. On apprend qu’ils y tiennent tellement à ces cloches qu’ils ont refusé une grosse somme d’argent de la ville de Bordeaux qui voulait les acheter. En fait, c’était une croyance très antique à Bordeaux de croire au pouvoir des cloches pour chasser les orages et même une obligation légale de les faire sonner au moment des orages. Jusqu’au XVIII siècle où l’on s’est aperçu que ce n’était pas forcément une bonne idée d’envoyer un pauvre diable sonner les cloches en plein orage. Mais si on y pense bien cette tradition perdure sauf qu’aujourd’hui Antoinette-Jeanne a été substituée par le canon anti-grèle ! 😉

    Bonne journée,

    Alex

    • Bonjour Alex,
      Merci pour ton récit non dépourvu d’humour… contrairement au traducteur Google !!
      Un peu de lassitude à sillonner toujours les mêmes coins du Bassin, faut que j’élargisse mon champ d’investigation !
      Bonne journée, sans orages j’espère ! 🙂

Si vous souhaitez laisser un mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s