- Lacanau, Architecture, MEDOC

Le Moutchic, l’US Naval Air Station et la villa du Commandant

 

Le site « Ma vie en gazelle (découvertes en Gironde) » , va sans-doute me donner des idées de balades ! Je vous invite, si ce n’est déjà fait, à le consulter. Et « La gazelle en vadrouille » m’a précédée au Moutchic, depuis la restauration de la villa du Commandant. Voici ce qu’elle nous en dit :

 

(…) En 1917, les américains se sont installés à Bordeaux où ils ont créé le port en eau profonde de Bassens. Ils s’implantent également à Lacanau où il y installent une base d’instruction « The Moutchic Air Station 001 ». Le lieutenant (JG) Callan, premier commandement de la base du Moutchic s’installe dans la Tour des Pins. De cet événement, la villa prendra la désignation de « Villa du commandant ».

Le départ définitif des américains le 10 février 1919 laisse la villa vacante. L’Association des dames françaises y crée un préventorium pour lutter contre la tuberculose. Il sera transformé dans les années 60 en centre médico-scolaire.

Laissée à l’abandon, la municipalité de Lacanau présente un projet de rénovation le 7 février 2016. Il sera adopté ce qui permettra à la villa de retrouver son faste d’antan.

 

(source : Ma vie en gazelle – la maison du Commandant )

 

en savoir + : La base aéronavale du Moutchic

ooOoo

La villa du Commandant et la stèle commémorative

en 2016

 

en 2021, après restauration :

Le Moutchic, les 14 Mars 2016 et 9 Mars 2021

ooOoo

Architecture, MEDOC

Soussans : St Romain en cure de jouvence !

 

Eglise Saint Romain de Soussans – Architecte Gustave Alaux (1874)

~~

Soussans possède une église de style gothique ouverte au culte officiellement le 28 octobre 1875.

Les habitants de Soussans envisagèrent la construction d’une nouvelle église car « l’ancienne église » était devenue vétuste et trop petite.

La « nouvelle église » orientée Nord-Sud est située à l’emplacement de l’ancienne qui était, elle, orientée Est-Ouest selon la tradition.

Le seul rapport existant entre l’ancienne et la nouvelle église se situe au niveau des clochers qui furent pratiquement construits sur les mêmes fondations.

Les seuls vestiges de l’ancienne église que l’on a pu conserver sont une crucifixion en albâtre et une remarquable Vierge de Pitié. Celle-ci, en chêne polychrome, remonte au début du XVIème siècle. Elle a été cachée à la Révolution, puis a retrouvé sa place dans la nouvelle église en 1888.

(source : les sites touristiques de Soussans)

oOo

En savoir + :

Eglise paroissiale Saint Romain (dossier-inventaire du patrimoine d’Aquitaine)

 

oOo

L’association les Amis de l’Eglise Saint Romain de Soussans veille à la promotion et à l’entretien de ce patrimoine religieux et les travaux de restauration se poursuivent (voir ci-dessous) avec notamment les vitraux du choeur.

ooOoo

Assez lézardé au soleil, au château de Fumadelle, dans la vigne puis autour des tulipes, narcisses et jacinthes, il est temps de découvrir quelques unes des richesses de l’église Saint Romain !

 

Soussans, le 2 Mars 2021

Architecture, MEDOC

Fumadelle (en un seul mot) : le château

 

Une jolie découverte, près du port de Soussans, sur l’estuaire de la Gironde, face à l’île Verte et l’île du Nord : le château de Fumadelle (voir dossier inventaire du patrimoine d’Aquitaine), actuellement en rénovation.

Le château est situé sur l’ancienne île de Fumadelle, où l’on produisait le fameux vin de palus (environ 300 tonneaux). L’île a été rattachée à la terre ferme au cours du 19ème siècle, et une digue maintenue par un système de poteaux en bois sépare le château de l’estuaire.

 

Quelques images :

Le château de Fumadelle et l’Estuaire Soussans, ce 2 Mars 2021

- Langoiran, Architecture, NORD-GIRONDE

Autour du château de Langoiran

Le Pied du Château, Langoiran

~

La seigneurie de Langoiran, située à 20 min de Bordeaux dans la direction d’Agen, près de Cadillac, a été l’un des éléments les plus prestigieux et les plus puissants du duché d’Aquitaine. Elle a été mêlée aux luttes entre les rois d’Angleterre et de France durant la guerre de cent ans.

Construit par Bernard d’Escoussan à la fin du XIIIe siècle, le château fut la demeure successive des Albret et de Montferrand jusqu’au XIVe siècle. Personnages importants, les seigneurs de Langoiran seront Chambellan du roi avec Montferrand au XVe siècle, Présidents du Parlement de Bordeaux avec Guillaume d’Affis au début du XVIIe siècle ou grand amiral des galères sous Louis XIV. Détruit durant la fronde en 1650 le château tombe en ruine pour des siècles. 

Classé monument historique (en 1892), sa restauration et son animation ont commencé en 1972 grâce à l’association des Amis du Château, ainsi qu’à de nombreux bénévoles. 

Le château est non seulement ouvert à la visite ; mais il accueille aussi plusieurs manifestations médiévales, repas animés (animation médiévale ou musique folk-trad).

Enfin le château, qui est désormais habité dans une de ses parties, dispose dans ses tours de deux gîtes/chambres d’hôte. 

(source : aquitaineonline.com)

ooOoo

En savoir + sur le château de Langoiran

~

Page Wikipédia :

~

Les amis du château de Langoiran :

~

Site officiel :

 

ooOoo

Des vues aériennes de TV7 dans « Ciel mon pays » m’ont donné envie d’une balade à Langoiran. Et je comprends mieux, compte-tenu de la configuration de certains lieux, l’engouement pour le pilotage des drones !

https://www.youtube.com/embed/70zfYahAAjI

ooOoo

Seulement quelques vues au fil des ruelles. Le château dont le donjon est encore en travaux ne peut se visiter en ce moment.

Le Pied du château (commune de Langoiran) – le 24 Février 2021

- Langon, Architecture, SUD-GIRONDE

Langon, hors péage ou gare SNCF !

 

Il y a, c’est comme ça, des villes, trop ou pas assez proches de chez soi, où l’on ne fait que passer, en train, en voiture, jamais à une heure ou dans des circonstances pouvant justifier une étape. Voilà ce qu’a été Langon pour moi, durant presque 30 ans !

Et cette semaine, j’ai profité d’une course à y faire pour découvrir autre chose que son quai de gare ou son péage d’autoroute !! Pas de tourisme pour autant, seulement quelques clichés sans trop dévier de mon trajet.

ooOoo

Le clocher de l’église Saint-Gervais-Saint-Protais, une vieille droguerie, l’ancienne mairie (actuelle résidence de l’Horloge), le centre culturel les Carmes, quelques rues plutôt désertes, restaurants et commerces…

Langon, le 16 Février 2021

ooOoo

Photos « au naturel » 😉 :

 

 

- Landiras, Architecture, SUD-GIRONDE

Château de Landiras, avec ou sans escale !

16 Février 2021 : en fin de matinée, des vols de grues cendrées remontant vers le Nooord traversaient le ciel de Sud-Gironde. N’ayant pu m’arrêter en bord de route pour en observer un particulièrement imposant, j’ai tout de même pu assister à deux autres passages (sans escale !) lors de ma petite halte touristique au château de Landiras.

ooOoo

L’histoire du Château Landiras remonte au XIIè siècle lorsque William le Templier, Archevêque de Bordeaux acheta les terres de Landiras. En 1306, le Château est reconstruit sur les ruines de la forteresse érigée par les Seigneurs de Landiras. Au cours du XVIIe siècle, le Château devient la résidence de sa plus emblématique propriétaire à travers les âges : Sainte Jeanne de Lestonnac, canonisée par le Pape Pie XII en 1949. Cette visionnaire a dévoué une partie de sa vie à l’éducation des jeunes filles au delà du seul projet de maternité. Dans ce but, elle créa la Compagnie de Marie Notre Dame dont elle devient la mère supérieur. C’est pour cette raison que la propriété demeure toujours un lieu de pèlerinage. A son arrivée en 2007, Michel Pélissié a imaginé le Château Landiras comme un lieu viticole mais aussi comme un domaine dédié à la culture. Ainsi, le Château Landiras, au delà de la production viticole est un lieu culturel emblématique de la région.

Le terroir du Château Landiras est constitué de belles graves blanches typiques de la région. Le domaine s’étend sur 100 hectares dont 51 de vignes plantées en 75% Merlot et 25% Cabernet Sauvignon.

(source : bordeaux-tradition.com – lire la suite)

en savoir + : site officiel du château de Landiras

ooOoo

Escale 😉 :

Château de Landiras, le 16 Février 2021

- Route des vins du Médoc, Architecture, MEDOC

Notre-Dame d’Arcins

 

Si sa construction date du 19ème siècle, Notre-Dame d’Arcins possède une histoire plus longue encore et fortement imprégnée des templiers qui en firent bâtir le premier ouvrage en 1300. Ils seront également à l’origine de l’un des premiers vignobles du Haut-Médoc au château d’Arcins. La commune d’Arcins elle-même fut une ancienne commanderie de l’ordre de Malte, les Hospitaliers comme on les nomme également (on estime même qu’ils furent à l’origine de la création de la paroisse). Le premier édifice fut détruit et l’église actuelle de style néo classique construite sous Louis-Philippe. On observe tout d’abord son élégant clocher qui se dresse fièrement dans le ciel médocain. À l’intérieur se déploie le vaisseau composé d’une voûte en berceau. On y admire également une statue singulière de St Roch de facture plutôt récente.

(source : Margaux Tourisme)

ooOoo

Dossier de l’inventaire de Nouvelle Aquitaine (pour tout voir et savoir !) :

ooOoo

Un aperçu très succinct : à vouloir lézarder au soleil, j’ai renoncé au tour complet !

 

Eglise Notre-Dame d’Arcins – le 19 Janvier 2020

ooOoo

L’église vue depuis la vigne, en Mars 2021

 (clic sur image pour voir série complète… et « barbelés » !!)

 

- Route des vins du Médoc, Architecture, MEDOC

Eglise Saint-Saturnin de Moulis-en-Médoc


 

 

L’église Saint-Saturnin s’élève sur un site paléo-chrétien et constitue un très bel exemple d’art roman. Elle est citée pour la première fois en 1268 dans les Recognitiones feodorum in Aquitania, textes administratifs du duc d’Aquitaine, alors roi d’Angleterre. L’édifice est classé au titre des monuments historiques en 1846.

 

Église bâtie au début du 13e siècle. Les parties les plus anciennes, abside et chœur, pourraient dater de la fin du 12e siècle. A l’origine, elle ne comprenait qu’une nef et un transept sur lequel s’ouvraient une abside et deux absidioles. La croisée du transept était surmontée d’une tour. A un époque indéterminée furent percées des arcades plein cintre dans le mur de la nef et ajoutés des bas-côtés qui, d’abord lambrissés, furent recouverts de fausses voûtes en 1862. Le clocher fut modifié à l’époque gothique. L’absidiole sud a été démolie pour édifier à la place un escalier en hélice conduisant au clocher. D’importantes restaurations ont été réalisées en 1844 par Durand et en 1850 et 1852 par Courau. L’intérêt de l’église réside principalement dans l’ornementation intérieure du chevet. La sculpture des chapiteaux dénote des influences orientales.

(sources : Wikipédia et meconnu.fr)

ooOoo

 

Eglise St Saturnin, Moulis-en-Médoc, le 15 Octobre 2020

 

- Port d'Arcachon, 2 - BASSIN D'ARCACHON, ARCACHON, Architecture

Le Nautilus, le scaphandre, le capitaine et le pirate !

L’ancienne Capitainerie du port d’Arcachon est devenue Piraterie. Elle sera bientôt démolie (lire article Sud-Ouest), mais on peut encore y croiser un aventurier et une étrange créature !

(ciel bien bien gris ce samedi, d’où cette rétrospective N&B !)

Port d’Arcachon, les 23 Septembre et 3 Février 2020

 

ooOoo

Quand le Nautilus bouchait le port d’Arcachon :

La nouvelle capitainerie :

Architecture, POITOU-CHARENTE, VENDEE *

Souvenirs de Royan !

J’ai un peu de mal à revenir sur le Bassin, déserté tout l’été, et à me remotiver pour le sillonner à la recherche de recoins pas encore « explorés » !

Alors, après les escapades de Juillet sur l’estuaire et l’île de Patiras, après la visite de la citadelle de Blaye en Août, et surtout le « marathon » de la semaine dernière en Charente Maritime (Marennes, Meschers et Talmont), j’ai envie de replonger dans quelques souvenirs d’il y a tout juste deux ans, à Royan

ooOoo

ROYAN, le 8 Septembre 2018

(cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder aux articles complets)

ooOoo

L’architecture des années 50 : « l’école de Royan »

 

ooOoo

La station balnéaire (styles Belle époque, années 50 et contemporain)

ooOoo

L’église Notre-Dame de Royan (1958) : béton « flamboyant » !

ooOoo

Le port

ooOoo

et les carrelets !